Alors que 2019 s’estompe, nous commençons tous à voir des spéculations sur ce que 2020 apportera en termes de transformation numérique. Nous aimerions partager la vision de l’équipe de Ripple sur l’adotpion des actifs numériques par les institutions financières.

Leur rapport indique que pour les actifs numériques et les applications associées ont une capacité à demeurer sur du long terme ; les acteurs institutionnels devront s’adapter et adopter la technologie. Ripple prévoit qu’une vague d’adoption institutionnelle commencera en 2020 avec des entreprises plus traditionnelles déployant des actifs numériques et des solutions basées sur la blockchain.

Breanne Madigan, responsable des marchés institutionnels mondiaux chez Ripple, affirme que cela sera favorisé par le passage à la conservation des actifs numériques, par des établissements solides et sûrs, tels que State Street ou la Banque de New York. « La présence d’acteurs reconnus renforcera la confiance des institutions dans l’espace et ouvrira la voie à une plus grande adoption institutionnelle l’année prochaine », explique M. Breanne.

Breanne voit la consolidation davantage tirée par l’intérêt des établissements financiers pour les actifs numériques et la blockchain. Elle prédit que « l’accent accru mis sur les volumes réels d’échange, l’intérêt modéré du retail dans les échanges et l’apparition d’échanges de qualité proposés par des institutionnels de renom » se combineront pour déclencher une vague de consolidation par les entreprises qui se concurrence pour augmenter leur volume et leurs clients.

Le PDGde Ripple, Brad Garlinghouse est encore plus audacieux, prédisant que la moitié des 20 plus grandes banques du monde détiendront et échangeront activement des actifs numériques en 2020. Il est également l’un des nombreux membres de l’équipe qui croit que les monnaies fiduciaires seront numériques dans la prochaine année.

Alors que le vice-président de Xpring Ethan Beard s’attend à ce qu’au moins une banque centrale lance une représentation symbolique de sa monnaie fiduciaire en 2020, Brad prévoit qu’au moins une devise non-G20, comme le peso Argentin ou similaire, sera entièrement numérisée au cours de la prochaine année.

Les banques centrales et les institutions financières mondiales mettent à l’essai différents scénarios de « numérisation » des monnaies fiduciaires et de transfert sur la blockchain.

Pour l’avenir, Ripple croit que 2020 révélera de nouvelles technologies et applications pour les actifs numériques qui peuvent conduire à des changements significatifs et tangibles dans un large éventail d’industries.

Article Joana Foglia – Source https://ripple.com/insights/2020-the-year-of-the-digital-asset/