risques

Allocation d’actifs des Fonds souverains et des investisseurs institutionnels pendant la pandémie

Les dernières recherches de State Street et du Forum international des fonds souverains (IFSWF) montrent que les fonds souverains et les investisseurs institutionnels se tournent vers les actions à mesure que le risque systémique diminue.


State Street Corporation (STT), l’un des principaux acteurs mondiaux de services financiers aux investisseurs institutionnels, et l’International Forum of Sovereign Wealth Funds (IFSWF), un réseau mondial de fonds souverains de près de 40 pays, ont publié leurs nouvelles recherches portant sur leurs performances et leurs allocations durant la pandémie de la COVID-19.

S’appuyant sur le large panel de données de State Street et sur des entretiens avec sept des plus grands membres de l’IFSWF, la recherche révèle que de nombreux fonds souverains et investisseurs institutionnels ont progressivement déployé une partie de leur trésorerie et réduit leurs positions obligataires pour accroître leur exposition aux actifs à risque, lorsque les marchés financiers ont rebondi pendant la pandémie.

Le sentiment de risque institutionnel dans toutes les classes d’actifs s’est également largement amélioré au cours de la période allant jusqu’en mars 2021, en particulier pour les décisions de change, d’actifs sensibles aux matières premières et de réallocation des actions.

Des recherches antérieures de l’IFSWF et de State Street publiées en mai 2020 suggéraient que le positionnement des investisseurs institutionnels était prudent début 2020, avec des niveaux de trésorerie à leur plus haut depuis la crise financière de 2008-09. Le dernier ensemble de données révèle que les investisseurs ont des perspectives plus positives pour 2021, car ils ont commencé à redéployer le capital et ont atteint un niveau de risque neutre dans toutes les classes d’actifs. Les fonds souverains ont largement atteint cette position en augmentant leur allocation en actions, profitant de prix plus bas dans le contexte de mauvaise performance du marché en 2020.

“Les investisseurs à long terme ont pris des décisions de réallocation à risque positif entre les classes d’actifs, réduisant leurs avoirs en liquidités et augmentant leur exposition en actions, tout en continuant à diversifier leurs portefeuilles en augmentant les allocations en actifs privés. Au sein des actions, il y a eu une nette augmentation de l’appétit des investisseurs institutionnels pour les actions cotées aux États-Unis, mais les allocations d’actions des marchés émergents ont été considérablement réduites. L’environnement macroéconomique actuel, les mesures de relance budgétaire anticipées et le positionnement du portefeuille des investisseurs institutionnels et des fonds souverains présentent des raisons d’être optimistes à l’approche de 2021.”

Neill Clark, Directeur Associé de State Street, Europe, Moyen-Orient et Afrique

La recherche n’a trouvé aucune preuve d’investissement dans des bulles spéculatives. L’analyse exclusive de State Street et de MKT MediaStats sur l’intensité des médias a révélé de manière intéressante que si les discussions sur les bulles d’actifs restent d’actualité et indiquent une préoccupation accrue dans les médias, rien n’indique que les marchés boursiers vont actuellement sur ces territoires de bulle. En fait, les investisseurs institutionnels peuvent encore accroître leurs positions sur des actifs à risque.

“Pendant la pandémie, les fonds souverains ont mis à profit leurs horizons d’investissement à long terme pour profiter des bouleversements du marché. Cette recherche révèle également que les fonds souverains continuent de rechercher des opportunités d’investissement dans des secteurs, tels que la technologie et la santé, qui ont enregistré de solides performances pendant la pandémie, en particulier sur les marchés privés, où les profils de rendement s’alignent sur leurs approches d’investissement pluriannuelles. Ce comportement souligne leur discipline institutionnelle de se concentrer sur les rendements à long terme.”

Duncan Bonfield, Chief Executive – IFSWF

Le rapport “Activité des investisseurs institutionnels et des fonds souverains pendant la pandémie: des raisons d’optimisme?” est disponible ici.

 

Auteur de l’article : Wealth Monaco