Asset Management Trends 2021

Asset Management Trends 2021 : L’impératif de la transformation


L’accroissement des exigences des parties prenantes de la gestion d’actifs, au premier chef des investisseurs, implique une capacité toujours accrue des sociétés de gestion à se réinventer pour anticiper. Ces sociétés sont aujourd’hui plus que jamais confrontées à un impératif de transformation. Les évolutions auxquelles les gestionnaires d’actifs doivent non seulement s’adapter mais surtout concevoir, penser et organiser sont multiples.

Les investisseurs souhaitent être confortés dans leur contribution à une société durable

La transformation vers des modèles d’investissement plus responsables est une tendance fondamentale dans le secteur de la gestion d’actifs. Elle nécessite la mise en œuvre d’une réelle vision de long terme par l’intégration de critères extra-financiers en matière environnementale, sociale et de gouvernance (ESG). Un nombre sans cesse croissant et probablement majoritaire désormais d’investisseurs institutionnels incluent des considérations ESG dans leurs décisions d’allocation d’actifs. Les investisseurs particuliers ne sont pas en reste, avec une demande croissante pour des produits d’investissement responsable. En effet, l’étude – Asset Management Trends 2021 – révèle que près de la moitié des épargnants sont attirés par les investissements durables en raison de leur impact environnemental au sens large, suivi par des considérations financières et sociales.  

La modernisation de la chaîne de valeur

Le secteur de la gestion d’actifs poursuit également sa révolution technologique. L’ensemble de la chaîne de valeur des sociétés de gestion est concerné par cet impératif de modernisation. Bien que lancée il y a plusieurs années, la digitalisation de la relation client demeure un sujet crucial pour les gestionnaires d’actifs afin de rationaliser les coûts de distribution tout en personnalisant et enrichissant les produits et services existants. Ce sujet mobilise des ressources conséquentes dans l’industrie depuis plusieurs années et devrait continuer sur cette lancée dans un contexte de marché hostile. 

La technologie au service du gérant de portefeuilles

Les sociétés de gestion d’actifs ont à disposition une technologie disruptive, la blockchain, qu’elles utilisent notamment pour le traitement de leurs opérations. Cette technologie est à même de contribuer significativement à l’accroissement de leur efficacité, élément fondamental de la maîtrise des coûts à laquelle tous les gestionnaires d’actifs doivent s’astreindre.
Même si l’essai reste à transformer sur les promesses de réduction de coûts, la distribution de parts de fonds et la tenue de registre, la blockchain permet de gagner en transparence et facilite les échanges.

Pour autant, la technologie amène ces sociétés à se recentrer sur leurs activités cœur et ainsi à diminuer leurs coûts. La tendance à l’externalisation se confirme au sein de l’industrie de la gestion d’actifs, y compris pour opérer des activités de front office ou accélérer la transformation digitale. 

L’émergence de risques nouveaux

Enfin et au-delà du contexte de crise sanitaire, le secteur de la gestion d’actifs doit faire face à l’émergence de risques nouveaux ou à la résurgence de problématiques plus anciennes dont la maîtrise ne doit pas être oubliée. Ainsi en va-t-il notamment du risque de liquidité des actifs. De plus, si la mutation en faveur d’une finance plus durable est bien à l’œuvre au niveau des stratégies d’investissement, le secteur de la gestion d’actifs doit encore en grande partie transformer sa façon d’appréhender les risques en prenant pleinement en compte l’impact du changement climatique.

La gestion d’actifs de demain

La gestion active classique est sous pression depuis de nombreuses années, même si elle reste le principal segment de l’industrie. La crise issue de la Covid-19 accélère cette transformation et crée des ruptures supplémentaires. L’étude révèle des pistes de transformations nécessaires afin de répondre aux paradoxes de l’industrie : rendre davantage compatible actifs alternatifs et priorités clients, et aussi apporter plus de transparence et d’accompagnement.

« Après une année 2020 que nous avons d’abord considérée comme une anomalie, le début de l’année 2021 invite à réviser notre échelle de jugement : ce que nous croyions être exceptionnel est en réalité une nouvelle « normalité ». Les marchés financiers, qui jouent à l’égard des tendances structurantes du développement économique le rôle d’indicateur avancé, de caisse de résonance et même d’amplificateur, voient ce rôle renforcé. (…) 2021 place donc, plus que jamais, les sociétés de gestion face à un impératif de transformation d’autant plus complexe qu’elle doit être multi-dimensionnelle »

Yoan Chazal, Associé, Investment Management Services chez Deloitte

L’ étude de Deloitte – Asset Management Trends 2021 – peut être demandée ici

Source: Deloitte – Asset Management Trends 2021

Auteur de l’article : Wealth Monaco