Transition numérique de Monaco : les avancées

La Principauté de Monaco a enclenché l’une des plus importantes évolutions de son histoire : la transition numérique. De quoi s’agit-il exactement ? Comment celle-ci va-t-elle être menée ?  Quels sont les premières réalisations ? Éléments de réponse.

La transition numérique de la Principauté repose sur deux impératifs : le premier est la mise à contribution du numérique dans le développement de ce qui fait de Monaco un pays exceptionnel. La sécurité, l’éducation, la santé ou encore la qualité de vie sont en effet des caractéristiques monégasques que le digital peut appuyer. Ainsi, grâce à l’introduction de la technologie, le Monégasque, comme le résident ou le travailleur, va pouvoir bénéficier d’une Principauté plus accessible et davantage adaptée à ses besoins particuliers.

Quant au second impératif, il s’agit de permettre à Monaco de saisir de nouvelles opportunités économiques et sa place dans l’échiquier mondial.

« Il s’agira de mettre l’excellence de Monaco en lumière dans le monde numérique, rendre notre pays aussi performant et attractif en matière de digital qu’il ne l’est aujourd’hui dans les domaines du luxe, de la finance ou de l’écologie », selon les mots de Frédéric Genta, Délégué Interministériel en charge de la Transition Numérique – ExtendedMonaco.

Effort budgétaire de 45 M d’euros

En 2020, la principauté continuera de rattraper son retard dans le déploiement d’une économique numérique mais aussi d’une administration numérique. Pour y parvenir, un effort budgétaire de près de 45 millions d’euros a été acté pour faciliter le quotidien des gens et préparer les emplois de demain. Si la mise en place du bulletin de paie électronique est effective depuis le 1er janvier 2020,  «plus de 33 % des procédures administratives seront dématérialisées en 2020 », a promis le ministre d’État, à l’occasion des vœux présenté à la presse fin janvier : « Nous allons aller plus loin et faire évoluer le quotidien des gens en matière de santé, d’éducation ou d’administration ». La dématérialisation devrait permettre d’économiser près de 1,4 tonne de papier, selon les estimations du gouvernement.

En matière de e-Education, les élèves entre 3 et 18 ans inscrits en Principauté bénéficient d’une heure de programmation informatique (« coding ») depuis la rentrée 2019. Lancée en Novembre 2019, CAESO (Coach d’Aide aux Études Supérieures et à l’Orientation) est une application qui permet aux collégiens et lycéens de Monaco de recevoir une orientation professionnelle par du coaching digital personnalisé.

Les étudiants peuvent ainsi découvrir jusqu’à 850 métiers et 100.000 formations différentes. Le coach est capable de donner un véritable plan d’action à l’élève; l’application poursuit son développement et s’enrichit de nouvelles fonctionalités.

“Ce dispositif a pour but de rendre l’élève davantage acteur de son orientation et de renforcer sa confiance en soi”.

Nicolas Rodier – Conseiller Technique à la Direction de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

Il est même proposé aux élèves des ateliers de formation en classe, pour accompagner la prise en main et l’utilisation de CAESO.

D’ici à 2022, des plateformes créeront en outre des liens entre enseignants, élèves et parents. Un enrichissement des contenus et la dématérialisation de certains manuels est également au programme. La révolution est en marche, donc.

Article Sandra Bensoussan

Auteur de l’article : Wealth Monaco

Laisser un commentaire