Le renouvellement du partenariat avec l’Institut océanographique de Monaco témoigne de la volonté de CFM Indosuez Wealth Management de renforcer son engagement en faveur de la protection des océans.

CFM indosuez Monaco océans

Dans le cadre de ce partenariat, l’Institut océanographique continue d’apporter son expertise à CFM Indosuez dans ses actions en termes de blue economy et blue finance, en lien avec les grands enjeux des océans. Les clients de la banque bénéficieront de conférences dédiées et de visites privées du Musée océanographique et les collaborateurs pourront prendre part aux projets menés par l’Institut océanographiques dans le cadre de journées solidaires.

Avec un premier fonds monégasque consacré au développement durable en 2002, CFM Indosuez a renforcé son offre de finance bleue avec deux produits structurés solidaires en 2021 et 2022, CFM Indosuez Oceano. Ces produits, structurés par Crédit Agricole CIB, comportent une composante solidaire sous la forme d’un don réalisé par les clients, complété par CFM Indosuez et Crédit Agricole CIB. Ainsi, 171 000 euros en 2021 et 186 000 euros en 2022 ont été collectés et versés à l’Institut océanographique en soutien à son programme Mission Polaire et ses actions en faveur de la préservation des Océans et des écosystèmes marins.

« Le soutien apporté par CFM Indosuez à l’Institut océanographique est l’un des piliers de notre engagement en faveur de la protection de l’océan, aux côtés de la finance bleue que nous développons activement. Avec l’ensemble de nos collaborateurs, engagés via les Citizen Days dans les projets de l’Institut océanographique, nous sommes très heureux de poursuivre notre partenariat avec cet acteur de médiation environnementale majeur, dont nous partageons les valeurs et l’attachement à la Principauté. »

Mathieu Ferragut, Directeur Général de CFM Indosuez.

CFM indosuez Monaco océans

« L’Institut océanographique et CFM Indosuez partagent une ambition commune, celle d’un avenir plus durable pour la planète et l’Océan. Nous nous réjouissons de la poursuite de ce partenariat privilégié, pour son précieux apport financier et l’engagement opérationnel de ses collaborateurs dans nos projets. Le soutien de CFM Indosuez est primordial pour déployer une action et une mobilisation collectives toujours plus fortes. »

Robert Calcagno, Directeur Général de l’Institut océanographique de Monaco

Lors de l’évènement organisé pour officialiser ce renouvellement de partenariat, Eva Maire, agronome de formation et spécialiste de l’écologie marine a partagé sa vision de la situation actuelle des océans.

“Une protection efficace de l’Océan est essentielle. Les preuves scientifiques sont là, les Aires Marines Protégées (AMP), lorsqu’elles sont bien conçues, produisent des bénéfices spectaculaires sur la biodiversité et contribuent à réduire les effets du changement climatique sur les écosystèmes marins. Cependant, la majorité des AMPs, dans leur forme actuelle, peinent à enrayer l’effondrement de la vie marine. Pourquoi ? Parce que la multitude des niveaux de protection dont beaucoup autorisent des activités extractives et nuisibles, comme la pêche industrielle, l’exploitation de ressources minières ou l’extraction de sable.”

En France : 33,7 % des espaces marins « protégés » mais moins de 2% de ces aires disposent d’un niveau de protection dit « intégral » ou « haut » interdisant les activités extractives. Et dans le monde, seuls 2,4 % des océans sont interdits d’accès aux navires de pêche industrielle, alors que 8 % sont censés être protégés.

Eva Maire a rappelé que nous restons très loin des objectifs de 30% de la surface des océans proégés en 2030.

Ses recherches actuelles portent également sur la contribution de la pêche artisanale à la santé humaine et visent à comprendre l’impact du changement climatique sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, principalement dans les régions tropicales. 

CFM indosuez Monaco océans

Source: CFM