Family

Créer des héritages familiaux durables

Les créateurs de richesses sont prudents lorsqu’il s’agit de transmettre les rênes de leur entreprise à la génération suivante. En même temps, ils aimeraient que leur argent ait un impact dans le monde. Heureusement, leur descendance aussi. Ces motivations sous-jacentes pourraient-elles s’aligner grâce à l’investissement durable ?

Pour Héraclite, le philosophe grec pré-socratique, « le changement est la seule constante dans la vie ». Ce dicton est particulièrement pertinent pour les familles d’aujourd’hui, qui sont aux prises avec les changements économiques et sociaux, tout en cherchant à assurer la réussite de l’héritage patrimonial.

Le transfert de richesse d’une génération à l’autre est rarement un processus facile – même si certaines familles ont plus d’expérience que beaucoup d’autres. Aujourd’hui, les anciens propriétaires de richesses se méfient du changement, tandis que leurs héritiers – une génération de natifs du numérique et à la pointe de l’évolution des normes sociales – souhaitent adopter de nouvelles perspectives d’investissement. Ainsi, il est courant qu’un sentiment de méfiance s’installe pendant le processus de transfert des richesses.

Une étude de Barclays Private Bank montre qu’une grande partie des propriétaires de richesses (67%) sont plutôt prudents quant à la passation du contrôle de leur patrimoine à la génération suivante. Les différences d’attitude, d’appétit pour le risque et de niveau d’éducation sont les problèmes créant des barrières entre les différentes générations les plus courants. L’aversion pour le risque est l’une des principales causes de tension, puisque près de 40% des propriétaires de fortune souhaitent en prendre moins afin de préserver leur patrimoine pour les générations futures.

Cela contraste avec les 26% de Millenials qui souhaitent augmenter leur richesse en accord avec leurs valeurs durables.

Penser durablement

Parmi toutes les générations, les Millennials et la génération Z sont celles qui ont la plus haute considération pour l’investissement durable. N’étant plus considérée comme une simple tendance, notre recherche montre que 37% ont investi de manière durable, et que près de la moitié (45%) l’envisagent. Ces chiffres reflètent, chez les Millenials et la génération Z, une prise de conscience croissante des défis auxquels leurs générations sont confrontées lorsqu’elles héritent de la richesse. Ils souhaitent également l’utiliser pour faire le bien sur le long terme.

Ce concept n’est pas nouveau. Chaque génération partage un sens des responsabilités, lorsqu’il s’agit d’investir ses richesses de manière appropriée et de redonner aux causes qui lui tiennent le plus à cœur. Cependant, selon nos recherches, parmi les générations plus âgées (38%), cela s’est traditionnellement fait par le biais de la philanthropie ou de la charité, par opposition à une véritable stratégie d’investissement.

Pourtant, les valeurs personnelles qui façonnent le désir des générations plus âgées à rendre ce qu’elles ont reçu, trouvent un écho dans celles des Millennials et de la génération Z, qui utilisent l’investissement durable pour créer un changement positif.

Alors que le discours des héritiers commence à changer, l’investissement durable est un « pont » indispensable qui peut aider les familles à aligner leurs valeurs, et ainsi rapprocher plusieurs générations grâce à cette motivation commune à faire le bien.

Faire la différence ensemble

Les recherches de Barclays Private Bank montrent que le point de vue des jeunes générations sur ce style d’investissement peut influencer celui des générations plus âgées.

L’investissement durable a souvent été lié aux jeunes générations. Le discours se concentre essentiellement sur les avantages pour les portefeuilles, les personnes et la planète. Nous pouvons maintenant y voir ses avantages potentiels pour aligner les familles autour de valeurs communes et permettre le transfert de richesse entre générations.

L’investissement durable agit comme un outil de dialogue entre les générations. Le partage d’un même objectif entre les individus permet d’adopter une perspective commune en matière d’investissement et de préserver l’héritage familial. Les principes qui sous-tendent l’investissement durable aident ainsi les générations à définir les causes communes qui expriment au mieux les valeurs familiales partagées. Cette communication entre les générations permet d’atténuer les problèmes de confiance ou les conflits qui surgissent souvent au cours du processus de transfert de richesse.

Aujourd’hui, des questions telles que le changement climatique et le réchauffement de la planète prennent de plus en plus d’importance, et la nécessité d’agir est devenue plus urgente pour les Millenials et la génération Z qui sont à l’origine du besoin de changement. Le pilier de la durabilité étant beaucoup plus important pour eux, ils encouragent leurs familles à en tenir compte lorsqu’il s’agit de leurs intérêts commerciaux.

Aligner les motivations durables

Pourtant, l’investissement durable et la croissance de la richesse ne sont pas des pièces isolées du puzzle lorsqu’il s’agit de gestion de patrimoine. En fait, les thèmes à long terme qui sous-tendent l’investissement durable – l’évolution démographique, les mouvements visant à construire un monde plus vert et plus solidaire, la montée de l’intelligence artificielle et les tendances à la mondialisation – sont essentiels pour assurer la pérennité des investissements. L’accent mis sur la création de valeur et les rendements à long terme est tout à fait naturel pour les familles qui souhaitent que leur patrimoine reflète leurs objectifs personnels et résiste à l’épreuve du temps pour les générations à venir.

Nos conversations avec les familles portent généralement sur l’une des quatre motivations de l’investissement durable. Cela est non seulement souvent considéré comme un moyen d’améliorer l’héritage de la richesse familiale dans son ensemble, mais cela peut également contribuer à garantir l’articulation des valeurs familiales.

Ce processus peut également être utilisé pour motiver les jeunes héritiers de la richesse afin de leur permettre de faire des investissements plus judicieux. Cela peut se faire en leur offrant la possibilité d’investir dès leur plus jeune âge ou en leur offrant un « siège à la table » pour discuter de causes durables. Enfin, il peut être utilisé pour créer une unité familiale.

Toutes ces motivations apparaissent lorsqu’on demande aux familles : que voulez-vous faire de votre patrimoine ? Pourquoi êtes-vous intéressé par l’investissement durable au niveau financier ou personnel ? Ils souhaitent bien sûr faire fructifier leur argent, et ils voient bien comment les grands défis sociétaux affectent certains marchés. Mais d’un point de vue personnel, cela renvoie à leurs propres valeurs et motivations.

Le sens des responsabilités

Les personnes fortunées ont tendance à être d’accord, selon l’édition 2020 de « Investing for Global Impact » produite par la Barclays Private Bank en partenariat avec Campden Wealth et Global Impact Solutions Today. Le rapport note que la priorité numéro un pour 38% des personnes interrogées qui s’engagent dans l’investissement durable est liée à leur sens des responsabilités pour rendre le monde meilleur. En outre, 26% souhaitent montrer que le patrimoine familial peut être investi pour obtenir des résultats positifs.

Un voyage de découverte

Nous considérons ces conversations comme plus importantes que jamais, après l’impact qu’a eu le COVID-19 sur les économies et sur les marchés potentiellement volatiles et difficiles à venir. En effet, les chiffres suggèrent que les fonds durables ont bien mieux surmonté l’impact récessionniste du coronavirus sur les marchés au cours du premier semestre de l’année que les portefeuilles non centrés sur les investissements ESG. Ce type d’investissement n’est ainsi plus considéré comme un risque plus élevé, au détriment des rendements, pour la richesse durement gagnée.

La pandémie représente un changement radical pour le secteur et il est probable que davantage d’investisseurs prendront conscience des avantages qu’il y a à investir de manière durable. L’esprit du temps est en train de changer et la COVID-19 a été un premier test pour les entreprises durables. Les gens ont été impressionnés par leur résilience et s’interrogent sur l’investissement durable, ainsi que sur la manière dont nous pouvons les aider à placer leur argent.

À un niveau plus profond, la pandémie a amené de nombreux créateurs de richesse à réfléchir à l’héritage qu’ils choisissent de laisser derrière eux et à se demander si celui-ci reflète correctement leurs valeurs. D’après notre expérience en matière de conseil aux familles locales, nous savons que cette discussion peut être difficile, mais enrichissante pour faciliter la réflexion.

En intégrant les jeunes générations dans leurs perspectives, il est possible d’aborder l’investissement sous un angle nouveau. Un point de vue qui préserve leur richesse à long terme, mais qui contribue également à une planète plus durable pour l’humanité et, surtout, pour nos enfants et petits-enfants.

Article: Damian Payiatakis, Head of Impact Investing, Barclays Private Bank

À LIRE AUSSI

Auteur de l’article : Wealth Monaco