Emissions GES

De Nouveaux Signataires Rejoignent l’Initiative Net Zero Asset Managers

43 gestionnaires d’actifs prennent de nouveaux engagements afin de soutenir l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050 (ou plus tôt), conformément aux efforts mondiaux visant à limiter le réchauffement global à 1,5 ° C.

L’initiative Net Zero Asset Managers fondée par l’AIGCC, le CDP, le Ceres, l’IGCC, l’IIGCC et les PRI, compte désormais au total 73 gestionnaires d’actifs internationaux signataires, représentant 32.000 miliards de dollars d’actifs sous gestion, soit plus d’un tiers (36 %) du total des actifs sous gestion dans le monde.

«À l’approche de la COP26, le besoin urgent de passer à une économie à faible émission carbone et de disposer du cadre adéquat pour financer cette transition est incroyablement clair. (…) Les gestionnaires d’actifs jouent un rôle essentiel dans cette transition, à la fois dans les mandats qu’ils exécutent auprès des propriétaires d’actifs et dans leur propre orientation d’investissement.

Fiona Reynolds, CEO, PRI – Principles for Responsible Investment

L’ampleur que prend l’initiative indique la détermination des investisseurs à jouer leur rôle dans la réalisation d’un avenir net zéro et résilient et l’importance de cette alliance mondiale. Mais s’impliquer dans la décarbonisation ne signifie pas forcément de faire cette transition en excluant les secteurs polluants, mais plutôt en accompagnant les entreprises à innover, à transformer leur process et leur supply chain, en cohérence avec des objectifs clairs de neutralité carbone.

“Il est important de faire la différence entre l’atteinte de la neutralité carbone dans le monde réel par rapport à un portefeuille. La décarbonation dans le monde réel est essentielle. On peut facilement décarboner un portefeuille en réduisant ou en éliminant l’exposition aux entreprises des secteurs à forte intensité de carbone tels que l’acier, le ciment et la production d’électricité. Dans ce cas, le score d’alignement thermique d’un portefeuille serait très bon. Mais nous aurons encore besoin de ces secteurs en 2050, et eux-mêmes ont besoin du capital des investisseurs pour pouvoir innover, se décarboner, assurer la transition – et jouer un rôle important dans la décarbonisation des économies. Par conséquent, nous pensons qu’investir dans des entreprises ayant des objectifs de décarbonation ambitieux et crédibles plutôt que de désinvestir a un impact plus important sur l’atteinte du Net Zero dans le monde réel.

Eva Cairns – Senior analyst ESG Standard Life Aberdeen

Pour assurer des progrès réels d’ici 2050, les gestionnaires d’actifs signataires se sont engagés à fixer des objectifs intermédiaires pour 2030, cohérents avec la réduction mondiale de 50% des gaz à effet de serre identifiée par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du réchauffement climatique à 1,5°C (IPCC). Dans le but de soutenir cette accélération, les signataires présenteront un objectif intermédiaire, dans l’année suivant leur adhésion à l’initiative, concernant la proportion d’actifs à gérer en ligne avec l’atteinte de zéro émission nette d’ici 2050 (ou plus tôt).

Les gestionnaires d’actifs qui rejoignent l’initiative s’engagent à une comptabilité transparente et rigoureuse. Les signataires rendront compte chaque année des progrès accomplis par rapport aux recommandations du Groupe de travail sur la divulgation des informations financières liées au climat (TCFD), y compris la mise en place d’un plan d’action climatique et sa soumission à The Investor Agenda via ses organisations partenaires pour examen afin de s’assurer que l’approche appliquée est basée sur une méthodologie robuste, cohérente avec les critères Race to Zero, et que des mesures sont prises conformément aux engagements.

L’engagement des Net Zero Asset Managers

Le signataire s’engage spécifiquement à :

  1. Travailler en partenariat avec les clients propriétaires d’actifs sur des objectifs de décarbonisation, en cohérence avec l’ambition d’atteindre zéro émission nette d’ici 2050 ou plus tôt sur l’ensemble des actifs sous gestion
  2. Fixer un objectif intermédiaire pour la proportion d’actifs à gérer en fonction de l’atteinte de zéro émission nette d’ici 2050 ou plus tôt
  3. Revoir son objectif intermédiaire au moins tous les cinq ans, en vue d’augmenter la part des actifs sous gestion couverts jusqu’à ce que 100% des actifs soient inclus

Fixer des objectifs intermédiaires pour 2030, cohérents avec une part équitable de la réduction mondiale de 50% du CO2 identifiée comme une exigence dans le rapport spécial du GIEC sur le réchauffement climatique de 1,5 ° C

  1. Tenir compte des émissions de Scope 1 et 2 du portefeuille et, dans la mesure du possible, des émissions de Scope 3 du portefeuille de matériaux
  2. Donner la priorité à la réalisation de réductions d’émissions dans l’économie réelle c’est à dire, dans les secteurs et entreprises dans lesquels le signataire investit
  3. Si le signataire utilise des compensations, investir dans l’élimination du carbone à long terme, là où il n’y a pas d’alternatives technologiques et / ou financières viables pour éliminer les émissions
  4. Au besoin, créer des produits d’investissement alignés sur des émissions neutres d’ici 2050 et faciliter l’investissement dans les solutions climatiques

Tous les actifs sous gestion

  • Fournir aux clients propriétaires d’actifs des informations et des analyses sur l’investissement net zéro, ainsi que les risques et opportunités climatiques
  • Mettre en œuvre une stratégie de gérance et d’engagement, avec une politique claire de développement et de vote, portant l’ambition d’atteindre des émissions neutres d’ici 2050 (ou plus tôt) pour tous les actifs sous gestion.
  • S’engager avec les acteurs clés du système d’investissement, y compris les agences de notation de crédit, les auditeurs, les bourses, les conseillers en matière de procuration / vote, les consultants en investissement et les fournisseurs de données et de services pour s’assurer que les produits et les services disponibles aux investisseurs sont cohérents avec l’objectif d’émissions neutres en 2050 (ou plus tôt).
  • Veiller à ce que tout plaidoyer politique direct et indirect pertinent que le signataire entreprend soutienne la neutralité carbone d’ici 2050 (ou plus tôt)

Responsabilité

  • Publier annuellement les divulgations de la TCFD, y compris un plan d’action climatique, et les soumettre au Programme des investisseurs via ses organisations partenaires pour examen afin de s’assurer que l’approche appliquée est basée sur une méthodologie robuste, conforme aux critères de la Race to Zero des Nations Unies, et que l’action en cours est conforme aux engagements pris ici

Nouveaux entrants et nouvelles réalisations

Parmi les nouveaux signataires : Allianz Global Investors, Aviva Investors, BlackRock, Danske Bank Asset Management, Invesco Limited, J Safra Sarasin Sustainable Asset Management, Jupiter Asset Management, La Banque Postale Asset Management, La Financière de l’Echiquier , Lazard Asset Management, Lombard Odier Investment Managers (LOIM), Mirova, NN Investment Partners, Royal London Asset Management, Standard Life Aberdeen, Tikehau Capital, et The Vanguard Group.

L’initiative Net Zero Asset Managers est désormais accréditée par la campagne Race to Zero de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCC), qui mobilise une coalition d’initiatives net zéro, rejoignant 120 pays engagée à atteindre des émissions nettes de carbone zéro d’ici 2050 au plus tard.

Article: Joana Foglia – Source: Net Zero Asset Managers, TCFD, Standard Life Aberdeen

Auteur de l’article : Wealth Monaco