Accenture

Décarbonation Industrielle Européenne €200 milliards de valeur annuelle nette d’ici 2030

La décarbonisation des entreprises industrielle lourdes européennes pourrait générer plus de 200 milliards d’euros par an d’ici 2030, selon une nouvelle recherche d’Accenture – Energizing Industry

Un nouveau rapport intitulé Energizing Industry de Accenture révèle que la décarbonisation nécessitera une coordination entre les secteurs public et privé.

Alors que les prix futurs des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et de l’électricité verte restent incertains, la recherche prévoit que la valeur nette annuelle de la décarbonation industrielle va plus que doubler entre 2020 et 2030 – passant d’environ 100 à un peu plus de 200 milliards d’euros par an. L’analyse Accenture des technologies existantes et émergentes suggère que ce chiffre se stabilisera entre 2030 et 2040.

Cependant, de nouvelles innovations technologiques devraient voir le jour, ce qui pourrait entraîner une croissance de la valeur qui se poursuivra au fil du temps. La plupart des solutions transformatrices, y compris les technologies d’électrification et le processus de capture du CO2 résiduel, connu sous le nom de capture du carbone, ne sont pas encore financièrement attractives par rapport au gaz naturel, ce qui incite de nombreuses entreprises à se concentrer sur l’augmentation de l’efficacité des processus industriels.

«Les entreprises industrielles à travers l’Europe sont aux prises avec l’incertitude entourant l’environnement réglementaire fragmenté, les défis d’infrastructure, le développement de technologies clés et leur tarification. C’est pourquoi les efforts de décarbonisation ne progressent pas assez vite, malgré le potentiel d’innovation et de création de valeur. Cependant, le soutien public et financier est à un niveau record et, en tant que catalyseurs clés de la transition énergétique, les entreprises industrielles européennes doivent repenser leurs opérations à un rythme plus rapide. »

Götz Erhardt, directeur général principal d’Accenture qui dirige le groupe des ressources industrielles en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

L’hydrogène est la technologie la plus prometteuse pour des progrès significatifs en matière de décarbonisation dans l’industrie lourde

Le rapport montre que les entreprises agissent déjà activement – 40% des investissements au cours des cinq dernières années étaient liés à la décarbonisation, y compris les investissements dans les énergies renouvelables, l’hydrogène, le cloud intelligent et la distribution d’énergie.

Pourtant, une évaluation de tous les dépôts de brevets mondiaux sur le CO2 depuis 2013 a révélé que la croissance des nouvelles technologies ou applications pour l’atténuation ou l’adaptation au changement climatique pourrait ralentir. Au lieu de cela, les brevets sont de plus en plus axés sur les avantages de coût et d’échelle, indiquant la maturité technologique.

L’analyse d’Accenture révèle que les entreprises industrielles européennes investissent toujours dans de nouveaux domaines. Les entreprises chimiques dépensent beaucoup pour l’impression 3D, les biocarburants, l’hydrogène et la technologie des batteries; les entreprises énergétiques se concentrent davantage sur les écosystèmes de plateformes, les technologies cloud et les énergies renouvelables; et les sociétés minières, métallurgiques et de matériaux de construction concentrent des investissements plus importants dans la distribution d’énergie et les produits chimiques, comme l’hydrogène.

Pour l’industrie lourde, le rapport suggère que l’hydrogène pourrait réduire considérablement les émissions dans les opérations, car il pourrait remplacer partiellement les carburants conventionnels. La valeur nette totale de l’adoption de l’hydrogène devrait passer d’environ 20 à 100 milliards d’euros par an entre 2020 et 2040. A titre de comparaison, le passage au gaz naturel suivrait une tendance à la baisse, passant de 11 milliards d’euros de valeur nette totale en 2020 à 6 milliards d’euros en 2040.

Une coordination entre les secteurs privé et public est nécessaire pour accélérer la décarbonisation industrielle

Les dirigeants d’entreprises d’industries lourdes interrogés dans le cadre de cette recherche ont indiqué qu’ils étaient prêts à conduire le changement nécessaire pour accélérer la décarbonisation industrielle, même s’il sera essentiel de travailler avec les dirigeants gouvernementaux sur cette transition complexe. Sans une action vigoureuse du secteur public, les industriels courront un risque concurrentiel; l’innovation et la collaboration entre les secteurs sont donc essentielles pour garantir qu’ils peuvent apporter une valeur additionnelle à partir de la décarbonisation industrielle.

Les entreprises industrielles européennes pourraient entreprendre les actions suivantes:

  1. Se concentrer sur l’efficacité et identifier de nouveaux business modèles , par exemple en comparant les pairs et leaders du secteur.
  2. Adopter de nouvelles technologies, des efforts de tarification du carbone, des investissements et des alliances tout au long de la chaîne de valeur et une meilleure pré-qualification des fournisseurs, basée sur l’empreinte carbone.
  3. Favoriser une culture entrepreneuriale innovante, leur permettant de s’orienter vers de nouvelles opportunités avant leurs pairs de l’industrie.

En outre, une intervention ciblée du secteur public dans les domaines suivants pourrait faciliter une transition industrielle réussie vers une économie sans carbone. Ceci comprend:

  1. Mettre en œuvre un cadre qui garantit que les entreprises sont capables d’internaliser avec succès les coûts cachés du carbone
  2. Établir un mécanisme de fixation du prix du carbone précis et robuste avec un prix de base significatif, augmentant de manière prévisible au fil du temps comme un guide de l’innovation technologique et de l’investissement.
  3. Stimuler l’économie de l’hydrogène tant du côté de l’offre que de la demande grâce à un large éventail de mesures, notamment des quotas et des allégements fiscaux

«La décarbonisation industrielle en Europe est une opportunité majeure tant pour les producteurs d’énergie que pour les clients industriels de l’énergie. Mais s’ils sont capables de conduire un changement transformationnel et de redéfinir les business modèles, ils ont besoin du soutien du secteur public, étant donné les investissements nécessaires et l’incertitude qui porte sur la fréquence et la portée de l’innovation technologique. Une décarbonisation industrielle réussie nécessite une approche multidimensionnelle avec les secteurs public et privé travaillant en coordination pour garantir que l’Europe conserve son avantage concurrentiel. »

Götz Erhardt, directeur général principal d’Accenture qui dirige le groupe des ressources industrielles en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

Le rapport complet est disponible ici

Source : Accenture

Auteur de l’article : Wealth Monaco