Emergence Publie sa Politique ESG

Emergence, le fonds de la place financière de Paris dédié à l’accélération de sociétés de gestion entrepreneuriales, publie ce jour sa politique d’investissement responsable en matière de critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance). Ce nouvel outil opérationnel s’inscrit dans la démarche d’accompagnement active des gérants entrepreneuriaux aux enjeux du déploiement de leur propre stratégie d’investisseur responsable.

La politique ESG d’Emergence concrétise les positions partagées par les quatorze investisseurs institutionnels membres du fonds de place en matière de développement durable. Elle précise les différents critères extra-financiers sur lesquels les sociétés de gestion entrepreneuriales intéressées par la démarche du fonds de place sont incitées à s’engager.

Tandis que le Guide ISR de la sicav, publié l’an dernier, avait pour but d’éclairer sur les différents défis liés au déploiement d’une démarche ISR, ce nouveau document va plus loin en exposant les orientations souhaitées par les investisseurs institutionnels dans le développement d’une stratégie d’investissement responsable.

La politique ESG s’applique principalement aux compartiments de la sicav dédiés aux stratégies en actions (à partir du compartiment Emergence Europe). Ses principes fixent un cadre concret, en matière d’investissement responsable, pour le délégataire de gestion financière (NewAlpha AM pour les compartiments Emergence Europe et Emergence techs for good en cours de lancement) dans ses diligences auprès des sociétés de gestion et de leurs fonds accélérés ou en instance d’accélération. Ces dernières sont alors encouragées à les décliner de la façon la plus appropriée, suivant leurs propres convictions extra-financières et en cohérence avec les caractéristiques de leur stratégie d’investissement.

Politique ESG Émergence

L’approche d’Emergence s’organise autour de trois volets :

• Une démarche d’exclusion qui s’appuie en partie sur les normes imposées par différentes conventions internationales et les recommandations du Pacte Mondial des Nation-Unies (United nations Global Compact – UNGC). Elle concerne les entreprises en violation des droits fondamentaux ou qui sont impliquées dans les armes controversées. Sous contraintes de seuils, l’exclusion vise aussi l’industrie du tabac et la filière du charbon thermique dont la lutte contre leurs impacts négatifs respectifs constitue un enjeu majeur, reconnu par différentes instances internationales. Ces exclusions s’appliquent à tous les investissements directs ou par transparence de la Sicav Emergence. Pour tous les autres secteurs d’activité, Emergence privilégie les investissements dans les entreprises qui sont sur la voie d’une transition progressive afin de contribuer à la neutralité carbone.

• Une stratégie climat qui se concrétise autour de la formalisation d’une politique de sortie progressive des énergies fossiles et par la réduction objective de l’empreinte carbone des fonds accélérés, selon une trajectoire visant à s’inscrire dans les objectifs de l’Accord de Paris. En particulier, les orientations de cette stratégie doivent conduire à une sortie totale d’ici 2030 des investissements dans les entreprises ayant une activité directe liée au charbon thermique. En ce qui concerne les entreprises impliquées dans l’extraction du pétrole et du gaz non conventionnels et conventionnels, les conditions d’une exclusion progressive sont déterminées par les sociétés de gestion accélérées. Ces dernières sont également incitées à adopter une politique d’engagement active auprès des entreprises détenues dans leurs portefeuilles afin de les sensibiliser à la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

• Une intégration des facteurs ESG tant au niveau de la démarche de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) déployée par les sociétés de gestion que de leur politique d’investissement responsable sur leurs fonds accélérés. En matière de RSE, il s’agit de formaliser une démarche adhoc, assortie d’objectifs tangibles (signature sous 12 mois des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) ; améliorer la mixité des effectifs, notamment au sein de l’équipe de gestion ; partage de la valeur entre les salariés, adapté aux sociétés de gestion entrepreneuriales).

En matière d’investissements, la société de gestion est invitée à adopter une intégration spécifique pour chacun des trois piliers ESG. Pour l’environnement, la stratégie climat devra être complétée par une réflexion sur la biodiversité, progressivement prise en compte dans les stratégies de gestion. Chaque société de gestion définit également un ou plusieurs enjeux sociaux selon un angle d’approche qui lui est propre. La stratégie de gouvernance implique l’exercice d’une politique de vote et d’engagement actif en cohérence avec la démarche ISR de la société de gestion accélérée.

Au niveau de leurs fonds accélérés, les sociétés de gestion sont encouragées à inclure au moins une thématique ESG dans leurs stratégies d’investissement en y intégrant une démarche de progrès. Le reporting extra-financier des fonds fournira alors les indicateurs appropriés pour présenter les résultats de la démarche ESG.

politique ESG Emergence

« La politique ESG élaborée par Emergence est un travail unique qui rassemble les attentes communes de 14 grands investisseurs institutionnels de la Place de Paris. A partir d’une observation des meilleures pratiques, elle fixe un cadre ambitieux et flexible, basé sur une incitation vers des démarches de progrès, et vise à permettre aux sociétés de gestion entrepreneuriales de s’adapter aux exigences croissantes des investisseurs. Elle traduit aussi le souhait de renforcer l’extra-financier comme critère d’investissement au sein de la Sicav et d’apporter une contribution concrète à la transition vers une économie durable. »

Karine Leymarie (MAIF), Présidente de la Commission ESG d’Emergence


La Politique ESG d’Emergence est disponible ici.

Source: Emergence – Émergence Publie sa Politique ESG pour ses investissements d’accélération