Le Gouvernement Princier lance la signature électronique pour les entreprises monégasques, une des initiatives du programme de transition numérique de la Principauté – Extended Monaco.

Le Gouvernement Princier propose aux professionnels monégasques un nouveau service de remise de certificats numériques, en partenariat avec l’Agence Monégasque de Sécurité Numérique, l’organe en charge de la sécurité des systèmes d’information de la Principauté.

Communément appelée signature électronique, elle est l’équivalent de la signature manuscrite pour un document dématérialisé. Elle a pour objectif de démontrer qu’un document a été signé par une personne identifiée, que le document n’a pas été modifié et facilite la transition numérique des entreprises : à titre d’exemple dans la dématérialisation des bulletins de paie, des bons de commandes, des factures ou encore des contrats avec les fournisseurs.

Ce service concerne aujourd’hui 6.343 agents économiques en Principauté, dont 76% PME ou personnes physiques. Le gouvernement estime qu’ainsi 2/3 des contrats devraient être signés en moins d’1 heure, représentant 2 heures de gain de productivité par contrat en moyenne, pour les 631.368 bulletins de paie dématérialisables des 52.614 salariés de la Principauté.

Cette initiative est l’un des chantiers du programme de transition numérique de la Principauté, Extended Monaco. Instaurée par la loi «Principauté Numérique» votée en décembre 2019, elle permettra désormais aux entreprises d’apposer une signature électronique sur des documents numériques avec la même valeur que la signature manuscrite.

« La signature électronique représente un enjeu important de la transition numérique des entreprises monégasques dans le cadre du plan de relance économique du pays. Cette mesure permet des échanges optimisés, identifiés et plus sécurisés entre les différentes parties prenantes. Elle établit un socle commun pour les interactions électroniques entre les administrés, les entreprises et les autorités publiques ».

Jean Castellini, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Finances et de l’Économie

L’usage de la signature électronique est une première étape du projet global, et dès l’année prochaine, les entreprises pourront également utiliser une identité numérique pour s’authentifier en ligne en toute sécurité et accéder aux services de l’Etat.

Des avantages considérables pour les entreprises monégasques

Simple d’utilisation, la signature électronique représente également, un gain de temps et de place, ainsi qu’une fluidité non négligeable des échanges contractuels avec les clients, toute en assurant une sécurité renforcée pour les documents. En effet chaque signature garantit l’intégrité du document, son authenticité et sa non-répudiation. Grâce à la force probante de la signature électronique, les partenaires des entreprises peuvent faire confiance aux documents dématérialisés.

 « La signature électronique va simplifier la vie des entreprises et des usagers de la Principauté, pour tous les actes du quotidien qui nécessitent une signature. Monaco rejoint ainsi des États avancés sur le plan technologique qui ont déjà déployé des initiatives similaires. Pour nos entreprises, c’est plus de sécurité, de rapidité, d’économies et de gain d’espace, et ce d’autant plus dans un contexte où le distanciel est devenu la norme ».

Frédéric Genta, Délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique

Source: Direction de la Communication du Gouvernement Princier de la Principauté de Monaco