L'externalisation des activités numériques de la banque

Externalisation des Activités Numériques du secteur Bancaire

L’externalisation des activités numériques du secteur bancaire a connu une forte croissance ces dernières années, et la dernière analyse de l’AFI suggère que cette tendance devrait se poursuivre à l’avenir.


L’externalisation des activités numériques du secteur bancaire.

Etant donné que de nombreuses banques n’ont pas l’expertise interne pour développer les logiciels, les technologies et les réseaux qui permettent d’offrir des services financiers digitalisés et plus avancés, la plupart de ces institutions sous-traitent leurs activités numériques auprès de fournisseurs de services tiers spécialisés. En devenant de plus en plus dépendants de ces prestataires externes, la pratique soulève des inquiétudes et des risques éventuels liés au partage des données clients en dehors de la banque.

Dans la plupart des juridictions, les banques et les institutions financières non bancaires (IFNB) sont régies par un régime de licence/agrément.
En raison de la tendance croissante des banques et des IFNB externalisent leurs activités bancaires à des prestataires de services tiers, et pour cela, des moyens alternatifs de surveillance des risques associés ont été développés.

SUPERVISION OF OUTSOURCING OF DIGITAL SERVICES BY BANKS – AFI

Cette étude de cas met en évidence les problèmes liés à l’externalisation des activités de banque numérique dans la région de l’Europe de l’Est et de l’Asie centrale (EECA) et propose des solutions possibles. Elle montre également que bien qu’il existe des défis d’externalisation pour les institutions financières et les régulateurs, deux questions méritent une attention particulière. La première concerne le respect de la confidentialité des informations financières des clients et la seconde le maintien du niveau de contrôle requis par les organes de supervision sur les risques liés à la sous-traitance.

Le document propose diverses annexes informatives, dont l’une compare les différentes juridictions à travers le monde qui nécessitent soit une notification règlementaire, soit une approbation de transaction d’externalisation ; une autre nommée “supervision indirecte des prestataires de services tiers” et enfin un questionnaire portant sur l’externalisation.

Le rapport peut être téléchargé ici

Source: AFI – L’externalisation des activités numériques du secteur bancaire

L’AFI est la principale organisation mondiale en matière de politique et de règlementation en matière d’inclusion financière. .

Auteur de l’article : Wealth Monaco