L’UE prend de nouvelles mesures pour mettre en œuvre sa stratégie relative au financement de la croissance durable et de la transition vers une économie neutre pour le climat et efficace dans l’utilisation des ressources.

obligations vertes européennes

L’Union européenne soutient résolument la transition vers une économie durable, à faible intensité de carbone et plus efficace dans l’utilisation des ressources. Cela s’inscrit dans le cadre des efforts que l’UE déploie pour atteindre ses objectifs en matière de climat et d’énergie, conformément à l’accord de Paris et aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies à l’horizon 2030. Pour atteindre les objectifs en matière de durabilité climatique, environnementale et sociale, d’importants  investissements privés et publics sont nécessaires.

L’UE et ses États membres sont le principal bailleur de fonds publics consacrés à l’action climatique dans le monde, ceux-ci ayant alloué 23,39 milliards d’euros à cette fin en 2020.

Le pacte vert pour l’Europe a en outre souligné la nécessité de mobiliser des flux financiers et flux de capitaux privés en faveur d’investissements écologiques. Dans ce pacte, il a été annoncé que la Commission présenterait une stratégie renouvelée en matière de finance durable, en s’appuyant sur les mesures déjà mises en œuvre depuis son plan d’action de 2018.

Les représentants permanents auprès de l’UE ont donné le feu vert à la position du Conseil sur une proposition visant à créer des obligations vertes européennes. Le règlement concerné définit des exigences uniformes applicables aux émetteurs d’obligations qui souhaitent utiliser l’appellation “obligation verte européenne” ou “EuGB” pour les obligations durables sur le plan environnemental qu’ils proposent aux investisseurs dans l’Union, et établit un système d’enregistrement et un cadre de surveillance pour les examinateurs externes d’obligations vertes européennes.

Les obligations durables sur le plan environnemental représentent l’un des principaux instruments de financement des investissements liés aux technologies vertes, à l’efficacité énergétique et à l’utilisation efficace des ressources, ainsi qu’aux infrastructures de transport et de recherche durables.

Maintenant que le Conseil a arrêté sa position sur la proposition, il est prêt à entamer des négociations avec le Parlement européen afin de parvenir à un accord sur une version définitive du texte.

Source: Conseil de l’Europe

obligations vertes européennes