AXA Investment Managers lance un fonds métavers catégorisé « article 8 », pour renforcer son offre de fonds thématiques

AXA IM lance un fonds Métavers mutli-actions qui vise à investir dans des sociétés du monde entier jouant un rôle dans la convergence entre les mondes numérique et physique. Cette économie digitalisée évolue rapidement et on estime que l’univers du métavers se compose actuellement d’environ 250 titres.

Chose assez inattendue, le Fonds est catégorisé « article 8 » selon la réglementation européenne Sustainable Finance Disclosure Regulation (SFDR). Cette réglementation requiert des sociétés de gestion qu’elles divulguent des informations en matière de risque environnemental, social et de gouvernance (ESG) de leurs produits ainsi que leur impact sur la société et la planète.

Souvent évincé de l’univers durable, car on lui reproche son appétit énergétique, le Fonds d’AXA IM associe cette technologie à la croissance durable au travers de 4 sous-thèmes représentatifs des différents aspects du métavers:

  • Gaming (jeu) – Largement reconnu comme le premier élément constitutif du métavers, il offre un moyen immersif d’explorer des mondes infinis, de créer des expériences personnalisées et d’interagir simultanément avec un grand nombre de joueurs.
  • Socialising (socialisation) – Le métavers est rendu possible par des plateformes permettant la création de contenu, les expériences en direct, l’interface utilisateur et les interactions sociales.
  • Working (travail) – L’industrie devrait représenter une part importante du marché du métavers grâce aux possibilités de plus en plus sophistiquées permettant aux spécialistes de concevoir des simulations 3D en temps réel (ex. BIM). Pour les employés de bureau, le métavers offre également la possibilité de créer un environnement de travail plus collaboratif et immersif.
  • Enabling (facilitateurs technologiques) – Les facilitateurs technologiques seront essentiels pour déterminer le rythme de développement du métavers, ils englobent des secteurs tels que les semi-conducteurs, les infrastructures technologiques, la cybersécurité et les paiements.

Fonds métavers AXA IM

« Nous sommes aux prémices d’une tendance qui se développe rapidement, avec un large éventail d’entreprises et d’opportunités qui se développent. Les avancées technologiques ont révolutionné notre façon de vivre, de communiquer, de travailler et de faire des affaires. Le métavers est la confluence des mondes virtuel et physique, la technologie est de plus en plus intégrée à la vie quotidienne, associée à l’évolution d’internet qui relie les gens, les lieux et les choses. »

Pauline Llandric, gérante du fonds AXA WF Metaverse

Fonds métavers AXA IM

Le Fonds est géré par Pauline Llandric, épaulée par les co-gérants Tom Riley et Jeremy Gleeson, qui dirigent respectivement les fonds AXA WF Framlington Robotech  et AXA WF Framlington Digital Economy d’AXA IM.

« Le métavers est une opportunité tangible et en pleine expansion, portée par des entreprises ayant le potentiel, selon nous, de générer une forte croissance annuelle au cours de la prochaine décennie. Avec nos clients basés dans le monde entier, nous nous attendons à voir un nombre croissant d’entreprises émerger de nouveaux secteurs, tels que la santé et la finance, à mesure que les capacités augmentent pour soutenir les opportunités d’investissement prometteuses de ce marché. »

Mark Hargraves, Global Head d’AXA IM Equity

Article: Joana Foglia – Source: Axa IM

Le contenu de cet article n’est pas destiné à être une prévision, une analyse ou un conseil d’investissement, et n’est pas une recommandation, une offre ou une sollicitation d’acheter ou de vendre des titres ou d’adopter une stratégie d’investissement. Les opinions exprimées sont sujettes à changement. Les références à des fonds, titres, classes d’actifs et/ou marchés financiers spécifiques sont données à titre informatif uniquement et ne sont pas destinées à être et ne doivent pas être interprétées comme des recommandations. La confiance dans les informations contenues dans ce document est au seul risque et à la discrétion du lecteur. Le matériel a été préparé indépendamment des objectifs spécifiques, de la situation financière ou des besoins de tout investisseur. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats actuels ou futurs.

investissement responsable