Monaco est une terre tournée vers l’océan; nous devons au Prince Albert Ier de Monaco la création du musée océanographique en 1889. Depuis lors, Monaco aspire toujours a une osmose avec le grand bleu.

Afin de sensibiliser les plus jeunes à l’urgence de concevoir notre rapport au monde et à l’océan autrement, l’Institut océanographique, l’association Monaco Impact et l’Université Internationale de Monaco (IUM), ont organisé la toute première édition internationale du Monaco Ocean Protection Challenge, désormais ouverte à tout étudiant, école ou université.

La Grande Finale de ce challenge aura lieu le jeudi 9 juillet de 14h30 à 17h20 en live stream.

Treize équipes d’étudiants venant de Monaco, de France, d’Italie, du Mexique, de Chine et de Tunisie ont participé à ce challenge leur permettant de mettre leurs compétences professionnelles, leur créativité et leur engagement au service d’un océan naturel préservé.

Plus qu’un simple projet étudiant, ce challenge a pour vocation de sensibiliser les étudiants à toutes les opportunités offertes par les nouvelles formes d’économie (circulaire, collaborative, bio-basée, biomimétisme, etc.) et à la valeur d’un environnement respecté dans un contexte professionnel.

Suite à la crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus, l’organisation de la Grande Finale du challenge a été repensée, en utilisant un format «mixt», en ligne : en direct via la chaîne Youtube de l’Université Internationale de Monaco ainsi qu’en présentiel à l’IUM.

Pour y accédez, cliquez ici directement

La finale se tiendra en présence du jury suivant :

  • Robert Calcagno, Directeur Général de l’Institut océanographique
  • Peter Kutemann, Directeur Général de Monaco Impact
  • Jean-Philippe Muller, Directeur Général de l’Université Internationale de Monaco
  • Leila Eiling, Présidente de l’Association des Amis du Musée du Musée océanographique de Monaco
  • Margareth Hepburn, Directrice Générale de Hepburn Bio Care
  • Emmanuelle Ledoux, Directeur de l’Institut National de l’Economie Circulaire (TBC)
  • David Sussmann, Président de Pure Ocean Foundation
  • Stanislas Perromat, Privatam (TBC)

Deux types de challenges ont été proposés :

• Un challenge entrepreneurial, « Innovate to Protect the Oceans » où deux équipes sont finalistes : l’objectif est de présenter un concept de produit ou de service innovant (« business concept ») ayant un impact positif sur l’océan. Le projet devra être étudié en profondeur et présenté sous la forme d’un business plan avec une étude du potentiel du marché, l’analyse des besoins, des tests ou enquêtes utilisateurs et toute donnée pertinente ; ces projets pourront prendre la forme, à terme, de startups.

• Un challenge institutionnel, « Party whitout Balloons » où quatre équipes sont finalistes : dans le cadre d’une initiative de l’Institut océanographique et du Gouvernement Princier visant à proposer des alternatives aux lâchers de ballons en plastique dans l’atmosphère, extrêmement nocifs pour l’océan, les groupes sont onvités à imaginer comment diffuser le plus largement possible cette bonne pratique et les alternatives aux lâchers de ballons, sous forme d’une campagne de sensibilisation et communication.

Les récompenses des équipes finalistes prendront différentes formes : mise en avant des projets et des équipes dans une compagne de communication active, accompagnement par des experts et des entrepreneurs pour concrétiser le projet en création d’entreprise, et enfin financement d’amorçage.

Les organisateurs du Change Now Summit soutiennent le projet en invitant le MOPC lors de l’édition 2020 à présenter le challenge lors d’une session dédiée à l’océan et accueilleront en 2021 les étudiants finalistes qui se seront particulièrement distingués pour leur offrir une mise en avant lors du sommet (keynote speech, présentation à des investisseurs, etc).