Groupama AM publie l’édition 2022 d’un guide pédagogique de la finance durable

Groupama AM propose l’édition 2022 de son « Guide de la finance durable » qui a pour vocation de permettre aux investisseurs d’en comprendre les termes et de les aider en leur proposant des critères pour sélectionner les fonds dans lesquels investir pour répondre à leurs préoccupations quant à l’impact de leur épargne.

Les enjeux environnementaux comme le changement climatique, la préservation de la biodiversité mais également les enjeux sociaux et sociétaux comme l’emploi, l’égalité homme/femme et le respect des droits humains sont autant de préoccupations majeures de la société actuelle, et qui se traduisent par une modification des décisions en matière d’épargne.

Les épargnants sont de plus en plus soucieux de diriger leur épargne vers des entreprises au comportement responsable, voire de financer directement des projets de développement durable.

Ainsi, en moins d’une décennie, la Finance Durable s’est largement généralisée au sein de l’industrie de la gestion d’actifs.
Les derniers chiffres publiés par l’Association Française de Gestion montrent qu’à la fin de l’année 2020, 1 587 milliards d’euros prennent en compte des critères ESG, soit un tiers des encours globaux sous gestion en France.

Ainsi, deux tendances fortes caractérisent désormais ce marché :

  • D’une part, l’accélération du nombre de fonds labellisés ISR, avec plus de 707 milliards d’euros d’encours investis dans 895 fonds. Ce succès du Label ISR montre l’intérêt des investisseurs particuliers pour la Finance Durable. Selon une enquête menée par Groupama2, 68% de clients de produits d’épargne ou de retraite considèrent comme important de prendre en compte les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans leurs placements financiers.
  • D’autre part, 2021 aura été l’année de l’entrée en vigueur de deux règlements majeurs de l’Union européenne qui vont contribuer au développement d’une Finance Durable robuste et ainsi garantir aux épargnants la qualité durable de leurs placements en évitant le risque de « greenwashing » :

Le règlement Taxonomie vise à donner une définition européenne de ce qu’est une activité « verte ».
Le règlement SFDR impose des obligations de transparence pour tout produit financier faisant la promotion de caractéristiques
environnementales ou sociales ou ayant un objectif d’investissement durable.

Le challenge des gestionnaires d’actifs est donc de proposer une offre de finance durable, c’est-à-dire des solutions d’épargne performantes, élaborées avec une vision à long terme des conséquences de nos investissements, capables de conjuguer le couple rendement-risque aux mesures d’impact, grâce à une analyse fine en amont et un reporting exhaustif sur ces mesures en aval. Une période passionnante s’ouvre et nous devons tous être acteurs de ce changement car, nous l’avons compris, il ne viendra pas des dirigeants des grandes puissances économiques.

Source: Groupama