JCEM

JCEM : La Relance Economique par le Numérique

La Jeune Chambre Economique de Monaco – JCEM, organisait ce mardi 23 Mars, sa 1ère conférence de l’année sur le thème de «la relance économique par le numérique avec le Fonds Bleu », avec la participation du Conseiller de Gouvernement – Ministre des Finances et de l’économie, de Jean Castellini, et du Délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique, Frédéric Genta.

Après l’introduction de la Présidente de la JCEM, Marion Soler, le Conseiller de Gouvernement – Ministre des Finances et de l’économie, Jean Castellini, a rappelé les chiffres très contrastés, présentés la veille par Sophie Vincent, Directeur de l’Institut Monégasque de la Statistique et des Études Économiques (IMSEE), et publiés dans le Bulletin de l’Économie du 4ème trimestre 2020.

Une situation économique qui explique les circonstances dans lesquelles le Fonds Bleu a été créé en 2020, et l’utilité de recourir alors massivement et rapidement au numérique en Principauté. En pleine crise sanitaire, le numérique a pleinement joué son rôle et favorisé un recours essentiel au télétravail, tout en accélérant l’avancée du pays vers une économie numérique.

Le fonds bleu a visé en premier lieu, la relance des entreprises locales en soutenant l’investissement destiné à développer leur maturité numérique, et parallèlement à cela, à accroître l’activité des entreprises de services numériques monégasques en charge d’assurer les formations et la transformation numérique des entreprises. Ainsi, 85% des entreprises du numérique qui fournissent ces services sont monégasques.

Selon Frédéric Genta, Délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique, cette logique d’investissement de l’état est rentable, puisque pour 1 euro investit par le gouvernement, les entreprises génèrent entre 12 à 13 euros de chiffre d’affaire, qui à leur tour contribuent à la production de richesse du pays, par le biais notamment de la TVA.

Dans le cadre de ce plan de relance par le numérique unique, l’état finance entre 30-70% de la transformation numérique des entreprises privées (avec une moyenne de 56%).

Les données de l’IMSEE corroborent cette montée du numérique en Principauté, avec un chiffre d’affaire des activités scientifiques et techniques, de services administratifs et de soutien, qui progresse entre le T4 2019 et le T4 2020, de 24% (468 millions d’euros).

Les entreprises prévoient aussi d’embaucher ; la transformation numérique devrait créer environ 120 emplois supplémentaires, sans compter l’autre apport du numérique, qui a permis de faire entrer les actifs numériques (offres de jetons) en Principauté, ce qui devrait à terme créer à son tour tout un écosystème d’entrepreneurs et d’emplois.

Ce projet d’offre de jetons a requis une évolution du cadre réglementaire de la Principauté, soutenue par la forte implication du Conseil National, dont Franck Julien – Président de la Commission pour le Développement du Numérique au Conseil National, qui avec le vote de la loi 1.491 du 23 Juin 2020, elle-même suivie d’une première Ordonnance Souveraine n° 8.258 du 18 septembre 2020 puis d’une seconde OS n° 8.467 du 21 janvier 2021 visant à alléger les termes de la loi 1.491 et d’élargir l’accès des investisseurs potentiels, permet à des émetteurs de projets tournés vers des problématiques environnementales, de lever des fonds au travers de tokens numériques.

Des efforts qui indiquent la volonté du Souverain de donner à son pays les impulsions pour poursuive ses avancées dans le numérique ; en accord avec cette volonté, le Gouvernement a dédié un montant de l’ordre de 20 millions d’euros dans son budget 2021, destinés à diverses typologies de projets et d’entreprises.

Comme l’a rappelé, le Conseiller de Gouvernement – Ministre des Finances et de l’économie, Jean Castellini, l’investissement dans le numérique a également donné lieu à la création du fonds rouge et blanc destiné à développer des projets numériques pour relancer l’économie nationale, comme l’application Carlo, qui offre à ses utilisateurs des cash-backs dans les commerces de la ville.

Le numérique c’est aussi une plateforme dédiée aux entreprises de Extended Monaco, dont le Délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique, Frédéric Genta, a souhaité souligner l’importance. Une plateforme qui offre à la fois l’accès à des formations dans le numérique, à des cours en ligne – dont certains certifiants, et aux demandes de co-financement d’un projet de transition numérique d’une entreprise par le fonds bleu.

La conférence sur la relance économique par le numérique avec le Fonds Bleu est disponible ici.

Article: Joana Foglia

Auteur de l’article : Wealth Monaco