L'Association mondiale de l'énergie

L’Association mondiale de l’énergie contribue à la discussion sur la décarbonation

L’Association mondiale de l’énergie a présenté son deuxième rapport annuel « Dix idées révolutionnaires dans le domaine de l’énergie pour les dix prochaines années » au Forum économique international de Pétersbourg, organisé par la Fondation Roscongress.


Le rapport de l’Association mondiale de l’énergie intitulé – « Dix idées révolutionnaires dans le domaine de l’énergie pour les dix prochaines années » – présente les technologies à utiliser pour résoudre les problèmes les plus pressants de l’énergie moderne : réduire les émissions de CO2 , diminuer l’empreinte écologique et trouver des moyens moins coûteux d’utiliser les innovations en matière d’énergie.

Parmi les auteurs figurent des chercheurs des États-Unis, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, du Danemark, de l’Espagne, de la Chine et de la Russie. La présentation a eu lieu dans le cadre d’une session à laquelle ont participé Alexander Novak (vice-premier ministre russe), Alexey Miller (président du comité de gestion, Gazprom), Andrei Ryumin (directeur général, Rossetti), le prince Abdul Aziz bin Salman Al Saud (ministre de l’énergie, Arabie saoudite) et Angela Wilkinson (secrétaire générale, Conseil mondial de l’énergie).

Les lauréats du prix Nobel Rae Kwon Chung et Riccardo Valentini ont participé à la session. Sergey Brilev, président de l’Association mondiale de l’énergie, a joué le rôle de modérateur.

” La grande variété des thèmes abordés dans le rapport montre une fois de plus que les hypothèses selon lesquelles la transition énergétique est une sorte de ligne droite des combustibles fossiles aux sources d’énergie renouvelables sont exagérées. Plus proprement, nous parlons d’une transition vers un développement durable qui permet des niches à la fois pour les combustibles fossiles et les énergies alternatives.”

Alexander Novak, Vice-premier ministre russe

Selon Novak, les nouvelles technologies offrent aux fournisseurs traditionnels la possibilité d’entrer avec confiance dans l’ère des faibles émissions de carbone. Voici les dix idées révolutionnaires présentées dans la deuxième édition du rapport de l’Association mondiale de l’énergie :

  • Technologies industrielles de captage et de stockage du carbone.
  • Les jumeaux numériques (copies virtuelles d’objets physiques).
  • Stations solaires flottantes.
  • Hydrogène bleu (hydrogène produit à partir du reformage à la vapeur du gaz naturel).
  • Méthodes catalytiques pour transformer le dioxyde de carbone issu de la production d’électricité à partir du charbon en produits utiles.
  • Carburants de haute qualité à partir de matières premières végétales (technologies permettant de produire un biocarburant comparable aux produits pétroliers en termes de caractéristiques techniques).
  • Pompes à chaleur à haute température (pompes à chaleur fonctionnant au CO2).
  • Technologies de gestion des déchets des champs pétrolifères (technologies d’élimination des boues de forage).
  • Technologie de transmission d’énergie à très haute tension (technologies permettant le transport efficace de l’électricité).
  • De l’électricité au e-fuel (transformation de l’électricité en hydrogène par l’électronique de puissance).

Source: Association mondiale de l’énergie

Auteur de l’article : Wealth Monaco