La Banque de Chine a émis 20 milliards de renminbi (2,8 milliards de dollars) d’obligations basées sur la blockchain pour les petites et micro-entreprises possédant leurs propres plates-formes blockchain.

La banque chinoise suit Santander dans l’émission d’obligations basées sur la blockchain

Ce vendredi, l’une des quatre grandes banques commerciales chinoises, la Banque de Chine, a annoncé qu’elle émettait des milliards d’obligations basées sur la blockchain pour soutenir les petites et micro-entreprises.

La banque a annoncé qu’elle avait terminé le processus de tarification et d’émission d’obligations cette semaine. La banque a révélé que l’obligation à deux ans aurait un taux de coupon de 3,25 que la banque espère soutenir ces entreprises en recueillant des fonds pour eux. La déclaration note que la banque a utilisé son propre système d’émission d’obligations à base de blockchain pour le processus. La banque a souligné que c’était la première fois pour la Chine que la blockchain était utilisée pour émettre des obligations.

La banque a utilisé son système pour émettre des documents pour la vérification de la propriété ainsi que la preuve des transactions.

L’émission d’obligations contribue aux efforts de blockchain du pays et soutient les entrepreneurs qui ont un accès efficace aux fonds. À la fin du troisième trimestre de 2019, la banque a déjà prêté plus de 400 milliards de renminbi (57,7 milliards de dollars) à plus de 400 000 petites et micro-entreprises.

Soutenir les finances des petites et moyennes entreprises (PME) est l’une des principales utilisations de la blockchain en Chine. Industrial and Commerce Bank of China, la plus grande banque par actifs dans le monde, a commencé à offrir des services d’affacturage aux PME au début de 2018.

Auparavant, le géant bancaire espagnol Santander a émis des obligations basées sur le réseau Ethereum. La banque est devenue la première au monde à émettre des obligations basées sur la blockchain. Toutefois, le montant qu’elle a émis (20 millions de dollars) n’a rien à voir avec l’émission d’obligations de la Banque de Chine de 2,8 milliards de dollars.

Article Ahmad Asghar