Werner Hoyer, Président de la BEI

La BEI Renforce l’Accent sur l’Action Climatique et les Energies Renouvelables

La BEI renforce l’accent mis sur le développement mondial et appuie 4,8 milliards d’EUR de nouveaux financements en faveur de l’énergie, des transports, des vaccins contre le COVID-19, des investissements des entreprises et de l’action climatique.

Le Conseil d’administration de la Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé des plans visant à renforcer son engagement en faveur du développement mondial et a approuvé 4,8 milliards d’EUR de nouveaux financements à l’appui de 24 projets en faveur de l’action climatique, des vaccins et de la résilience économique face au COVID-19, des transports durables et de l’éducation.

« En Juin, le Conseil des ministres de l’Union européenne a invité la banque de l’UE à renforcer sa contribution aux efforts de développement de l’Union au moyen de stratégies dédiées, d’une présence plus marquée sur le terrain à l’échelle mondiale et d’une meilleure coordination avec ses partenaires dans le cadre d’une réelle démarche d’Équipe Europe. Nous répondons à l’appel du Conseil de l’UE en proposant la création d’une branche de la BEI dédiée au financement du développement, proposition approuvée par le Conseil d’administration de la BEI. En conséquence, la banque de l’UE pourra contribuer davantage à stimuler la stratégie européenne en mobilisant plus d’experts sur le terrain et redoubler d’efficacité dans ses partenariats avec d’autres banques multilatérales et nationales de développement. Et elle sera mieux placée pour poursuivre son objectif mondial en matière de lutte contre les changements climatiques. »

Werner Hoyer, Président de la BEI

Dans le même temps, Werner Hoyer, Président de la BEI, et Ambroise Fayolle, Vice-président appellent à des plans d’actions climatiques ambitieux, et échangeront sur cette thématique lors d’une série d’événements cette semaine pendant la 76e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies et de la New York Climate Week.

Ils expliqueront la manière dont la BEI élève son ambition climatique et souligneront l’importance des partenariats pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux. Ils aborderont enfin les points à aborder pour faire de la conférence sur le climat COP26 un succès.

Renforcement de l’impact de la BEI sur le développement

Le Conseil d’administration de la BEI a approuvé la proposition de la Banque de créer une branche dédiée au développement afin d’accroître l’impact de ses activités à l’extérieur de l’Union européenne. La BEI étaye ainsi sa réponse à l’appel à l’action exprimé dans les « conclusions du Conseil sur le renforcement de l’architecture financière européenne pour le développement (2021) » adoptées le 14 juin 2021. Par l’intermédiaire de sa branche dédiée au développement, la BEI réorganisera ses activités à l’extérieur de l’Union européenne et intensifiera sa présence sur le terrain, en élaborant des stratégies et des services plus ciblés en étroite collaboration avec ses partenaires.

La Banque renforcera ses représentations à l’extérieur de l’UE et créera plusieurs pôles régionaux, en intensifiant la complémentarité et la coopération avec les banques multilatérales de développement, les organismes nationaux de financement du développement et les partenaires locaux, dans le cadre d’une approche Équipe Europe. Ces pôles se concentreront sur des compétences et services thématiques relatifs à certains secteurs et produits qui répondent aux besoins de la région où ils se situent. Le premier pôle régional, qui viendra consolider le travail de la BEI en Afrique de l’Est, sera situé à Nairobi.

Un nouveau groupe consultatif conseillera la BEI sur ses opérations à l’extérieur de l’Union européenne. Il comprendra des décisionnaires de l’UE dans le domaine de la politique du développement désignés par les États membres, la Commission européenne et le Service européen pour l’action extérieure.

2,2 milliards d’EUR pour l’action climatique, les énergies renouvelables et les logements à haut rendement énergétique

La BEI a consenti de nouveaux financements pour l’action climatique au travers de nombreux projets destinés à accroître la production d’énergie éolienne et solaire en Espagne et au Portugal, moderniser les réseaux énergétiques nationaux en Pologne et améliorer l’efficacité énergétique et réduire les factures de chauffage en Hongrie et en Finlande.

Des dispositifs de financements ciblés visant à accélérer les investissements dans des projets de petite dimension dans les énergies renouvelables et l’action climatique en Autriche et en Pologne, ainsi qu’en Amérique latine et en Afrique ont également été approuvés.

647 millions d’EUR en faveur du déploiement de vaccins contre le COVID-19, de la santé et de l’éducation

S’appuyant sur le soutien apporté par la BEI à la mise au point et au déploiement de vaccins contre le COVID-19, de nouveaux programmes visant à financer l’achat de vaccins contre le coronavirus destinés à être distribués en Argentine et en Asie du Sud, y compris au Bangladesh, au Bhoutan, au Népal, au Sri Lanka et dans les Maldives, ont été confirmés.

La BEI va également soutenir l’élargissement des soins de longue durée pour les patients en situation de handicap aux Pays-Bas, le déploiement de technologies numériques d’apprentissage dans les écoles primaires et secondaires et le perfectionnement de la recherche scientifique en Croatie.

752 millions d’EUR à l’appui de transports urbains, régionaux, aériens et maritimes durables

Les usagers du tramway de la ville slovaque de Košice et les travailleurs pendulaires des villes polonaises de Gdańsk, Gdynia et Sopot, ainsi que de toute la Moldavie, bénéficieront de nouveaux investissements soutenus par la BEI afin de moderniser et d’améliorer les liaisons de transport.

Les ports italiens de Gênes et de Savone bénéficieront d’un financement de la BEI visant à améliorer l’accès ferroviaire et à mieux protéger les ports des inondations et des conditions météorologiques extrêmes grâce à la construction d’un nouveau brise-lames.

La BEI a également consenti à financer le remplacement et la modernisation des équipements de navigation et de contrôle du trafic aérien afin de maintenir des normes élevées de sûreté et de sécurité dans l’espace aérien hongrois.

500 millions d’EUR pour des investissements du secteur privé et la résilience économique face au COVID-19

Le Conseil d’administration de la BEI a également approuvé de nouveaux programmes de financement gérés par des partenaires locaux dans le domaine de la banque et de l’investissement afin de soutenir les investissements des entreprises en Espagne, en Pologne et en Asie du Sud-Est rencontrant des difficultés liées au COVID-19.

La liste des projets approuvés par le Conseil d’administration de la BEI est disponible ici.

Source: BEI

Auteur de l’article : Wealth Monaco