digitalisation

La dématérialisation des bulletins de salaire gagne du terrain en Principauté

Autorisé par la Loi n° 1.482 du 17 décembre 2019 pour une Principauté numérique (article 39), le bulletin de paie électronique a donné lieu à un arrêté ministériel du 20 décembre 2019, qui en précise les modalités. Ainsi, depuis Janvier 2020, les entreprises monégasques ont le choix de dématérialiser leurs bulletins de salaire. En Avril 2021, le Gouvernement princier a adopté la dématérialisation de ses 48.000 fiches de paie annuelles, soit une économie de 0.5 tonne de papier.

Le Gouvernement estime que les entreprises du secteur privé génèrent environ 620.000 bulletins de salaire par an, qui sur une base de 10.4gr (feuille/enveloppe) représentent 6.5 tonnes de papier. Si l’on impute le coût de l’archivage, du temps passé pour l’impression et du papier utilisé, le montant d’un bulletin de salaire papier est trois fois supérieur à celui d’un bulletin numérique ; les entreprises ont ainsi tout à gagner de cette dématérialisation.

C’est le constat de la CMB, banque privée basée à Monaco, qui opte pour la dématérialisation de ses bulletins de salaire, devenant ainsi la première banque de la Principauté à utiliser cette solution.

« La dématérialisation présente de nombreux avantages, tout d’abord de sécurité et de confidentialité. Fini les feuilles de paie égarées : ces dernières restent à l’abri des regards et le salarié reçoit directement son bulletin de salaire dans son coffre-fort numérique personnel. Chaque dépôt est signé et enregistré numériquement, et une attestation est jointe à chaque fichier pour assurer la traçabilité des données et la confidentialité. Une copie est archivée dans le coffre-fort numérique de l’entreprise. Les archives papier deviennent obsolètes, soit une économie financière, mais aussi d’espace, et une réduction des impressions sur papier ! »

CMB

« Par cette action, la CMB Monaco apporte une sécurité accrue aux données personnelles des employés, et s’inscrit dans une démarche de développement durable en réduisant ses émissions de CO2 ».

Francesco Grosoli, CEO CMB Monaco

La démarche de la CMB est mise en œuvre par la société monégasque ACTIS, et s’inscrit dans le sens de la transformation numérique de la Principauté soutenue par le programme Extended Monaco.

Article: Joana Foglia

Auteur de l’article : Wealth Monaco