La Française de l'énergie

La Française de l’Energie émet sa 1ère obligation verte de 40M€

La Française de l’Énergie, producteur d’énergie à empreinte carbone négative, annonce l’émission de sa première obligation verte pour le développement de son portefeuille d’énergie bas carbone en France et en Belgique. Ce financement est octroyé par Edmond de Rothschild Asset Management (EDRAM), l’un des principaux fonds d’investissement dans l’énergie et les infrastructures en Europe.

Une obligation verte pour couvrir les besoins du groupe et accélérer sa stratégie de croissance

Cette obligation verte financera le portefeuille énergétique existant du groupe, actuellement composé de projets de gaz de mine et de projets solaires dans le Nord de la France et en Wallonie, et pourra être étendu à d’autres projets bas carbones comme l’hydrogène en Europe. Les projets financés sont en phase de construction, de développement ou dans le pipeline de de projets du groupe dans le cadre de sa stratégie de croissance.

Le financement s’élève à 40 millions d’euros, composé d’une première tranche de 25 millions d’euros qui a été mise à disposition, et d’une deuxième tranche optionnelle de 15 millions d’euros.

Le financement est qualifié de « Green Bond » et l’émission a ainsi été évaluée conforme aux Green Bond Principles de l’ICMA (International Capital Market Association) via une opinion d’EthiFinance, expert indépendant reconnu1.

L’obligation a une maturité de 7 ans compte tenu de l’expérience de LFDE dans la construction et l’exploitation d’actifs de premier ordre, avec des tarifs d’achat à long terme et à prix fixe. Le financement est octroyé au niveau de LFDE International SARL, filiale luxembourgeoise de LFDE, sans recours sur la société mère, La Française de l’Energie SA. L’obligation est donc structurellement subordonnée aux prêts seniors existants au niveau des projets individuels.

Cette obligation permet à La Française de l’Energie d’engager des moyens financiers importants pour accélérer sa stratégie de développement sans diluer les fonds propres de la société dans ses actifs: 49,5 MW de capacité seront ainsi déployées d’ici au 31 décembre 2022 et 3 millions de tonnes d’émissions CO2eq seront évitées annuellement grâce à la mise en œuvre de ces projets.

La Française de l’Énergie confirme donc son objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annualisé de 35 M€ et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d’ici fin 2022.

Ce nouveau financement confirme LFDE en tant qu’acteur majeur de la transition énergétique avec des partenaires financiers clés comme EDRAM, ajoutant d’autres actifs d’énergie verte de qualité au portefeuille de dette d’infrastructures d’EDRAM.

Un partenariat long terme pour réduire l’empreinte carbone de la France et de la Belgique

« La première émission d’obligation verte de notre société témoigne de la solidité des projets en développement du groupe et de la qualité de ses actifs existants. L’ambition et le succès de LFDE permettent d’obtenir des financements compétitifs à long terme, de réaliser des économies d’échelle et de s’associer à des investisseurs de premier plan tels qu’Edmond de Rothschild Asset Management pour accélérer notre stratégie de croissance et consolider la taille et le positionnement de LFDE en tant que producteur à empreinte carbone négative. »

Julien Moulin, Président de La Française de l’Energie

« La taille et spécificités de cette opération historique soulignent l’adéquation de la stratégie de financement de notre groupe. La réalisation de la levée de notre première obligation verte pour un portefeuille d’actifs multi-technologie bas carbone dans nos deux zones géographiques distingue La Française de l’Energie sur son marché. »

Aurélie Tan, Directrice Financière de La Française de l’Energie

« Cet investissement est un excellent ajout à notre portefeuille de dette d’infrastructure. Compte tenu de la volonté de décarbonation sur les marchés développés et de la stratégie d’investissement de conviction d’EDRAM, l’énergie valorisable est un thème d’investissement important pour nous, et le bilan réussi de La Française de l’Energie dans le développement d’actifs verts en fait un financement de transition énergétique très attractif. ».

Jean-Francis Dusch, CEO d’Edmond de Rothschild UK, CIO de Benjamin de Rothschild Infrastructure Debt Generation (BRIDGE) et Global Head of Infrastructure, Real Assets & Structured Finance

Source: LFDE

Auteur de l’article : Wealth Monaco