Annabelle Jaeger-Seydoux

La Mission pour la Transition Énergétique à Monaco

La Principauté s’est engagée à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2030 par rapport à 1990 pour une neutralité carbone d’ici 2050.

Pour atteindre l’objectif visé, le Gouvernement Princier accélère sans relâche sa transition énergétique. Annabelle Jaeger-Seydoux, Directrice de la Mission pour la Transition Energétique fait le point sur les actions menées en Principauté.


“La mise en sommeil de l’économie mondiale a entraîné une diminution conséquente des émissions de gaz à effet de serre. L’Agence internationale de l’énergie (IEA) estime ainsi qu’elles seront inférieures de 8% à celles constatées en 2019 – la baisse la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale ! Si malgré cela nous sommes collectivement loin de la trajectoire des Accords de Paris, la pandémie nous donne une occasion unique de repenser nos modes de vie et notre dépendance au carbone.

“De la même façon que la Covid aura conduit à la chute de la demande énergétique mondiale, elle aura aussi eu l’effet d’accélérer la mise en place de mesures telles que la dématérialisation des procédures ou le télétravail, ou encore de modifier des habitudes de mobilité, en privilégiant les véhicules écologiques ou en ayant davantage recours à la mobilité douce, avec le vélo ou la marche par exemple.

“Oui, retenons de tout cela une envie collective d’avancer plus vite encore en faveur de la transition énergétique et environnementale ! Le Gouvernement Princier est plus que jamais déterminé dans sa politique en faveur de l’électromobilité ou dans le déploiement d’un réseau de bornes de recharge de véhicules électriques, dans son programme de rénovation des bâtiments publics ou son soutien à celui du parc privé.

“Dans le cadre du Plan de Relance économique de la Principauté, dont la transition énergétique constitue l’un des principaux leviers, le Gouvernement a récemment proposé des mesures environnementales dédiées, dites « Fonds Vert ».

“Pour rappel, le Fonds Vert National, créé en 2016, a pour vocation de donner à Monaco les moyens financiers d’une action à long terme pour réussir sa transition énergétique. Dans le cadre de ce Plan de Relance, un complément de 25 millions d’euros abonde le Fonds pour accompagner entreprises et particuliers dans leur transition. 

“Dans cette perspective, 4 aides, présentées en détail sur le site Internet de la Mission pour la Transition Energétique, viennent renforcer les dispositifs existants sur les audits énergétiques ou les installations photovoltaïques, et permettent de soutenir :

“Nous constatons chaque jour que la dynamique se renforce avec, notamment, de nombreuses actions sur le terrain et de nouvelles signatures du Pacte National pour la Transition Energétique, une démarche de progrès proposée aux particuliers et entreprises en faveur de la transition énergétique.

“Nous ne tiendrons les objectifs ambitieux de la Principauté en termes de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre (-50% en 2030 et la neutralité carbone en 2050) qu’avec l’adhésion de toute la communauté monégasque”.

Le pacte National rassemble aujourd’hui 130 entités monégasques et 1300 particuliers. Un Pacte pour les associations, les entreprises, et les institutions mais également pour chaque résident.e qui souhaite s’engager à titre individuel à réduire son impact. La MTE a mis en place un coach carbone qui se décline autour de 3 axes de progression: la mobilité, les déchets et l’énergie, et que chacun.e est invité.e à rejoindre.

Article: Annabelle Jaeger-Seydoux

Auteur de l’article : Wealth Monaco