CC Forum

Le durable a son forum à Monaco

La 4ème édition du CC Forum a eu lieu la semaine dernière à Monaco en même temps que le Monte-Carlo Gala for Planetary Health, tous deux partageant le même objectif de «mettre la santé de l’humanité et de la planète à l’honneur».

Sous le haut patronage de SAS le Prince Albert II, le CC Forum a donné la parole à divers porteurs de projets, décideurs politiques, experts et personnalités publiques qui ont discuté des défis sociétaux auxquels notre humanité est confrontée et de les encourager à aligner leurs activités sur les ODD des Nations Unies.

L’accent a été mis sur l’éducation, l’environnement, l’inclusion sociale, les technologies propres, la santé, l’agriculture durable, la philanthropie et les énergies renouvelables.

L’occasion de rappeler que pour atteindre les objectifs de Paris en matière de climat et de développement durable, le monde doit accélérer l’adoption des énergies renouvelables; diverses sources de capital doivent être activées, des investisseurs institutionnels (représentant 100 billions de dollars dans le monde en titres) aux actifs immobiliers, assurances, fonds de pension et fonds souverains, tous indispensables à la transition en cours vers une économie durable et sobre en carbone .

Selon l’UNCTAD, les investissements dans les énergies renouvelables sont bien trop faibles, et l’estimation du déficit annuel d’investissement dans les pays en développement se situe à 2,5 billions de dollars.

Tout au long du CC Forum, des personnalités telles que SAS Le Prince Albert II de Monaco, Per Wimmer – banquier et défenseur de l’espace, Adrien Moisson – le fondateur visionnaire de Wild Immersion, Jane Goodall – le primatologue et représentante de la Paix à l’ONU, ou Gunter Pauli – fondateur de l’économie bleue, ont pensé le monde de demain.

Impossible d’oublier le message émouvant de Jane Goodall:

«Nous n’avons pas respecté le monde de la Nature. Nous devons réaliser que nous faisons partie de cette Nature et que nous en dépendons »,

ou la keynote d’introduction de SAS le Prince Albert partageant sa vision de la crise sanitaire à laquelle notre planète est confrontée (traduction libre du discours pronnoncé en anglais)

«Par conséquent, nous sommes désormais en mesure de nous concentrer sur ce qui reste le plus grand défi de ce siècle: réduire le changement climatique (l’eau, l’air, l’équilibre mondial).

Par conséquent, je pense que pour éviter les catastrophes, nous devons nous impliquer plus efficacement. Nous devons montrer que non seulement un grand nombre d’espèces sont menacées par la perte de biodiversité. Mais aussi, notre alimentation, notre écosystème, notre santé, nos vies.

Nous devons souligner que le réchauffement climatique ne crée pas seulement quelques déserts de plus, mais qu’il conduit, et que cela a déjà conduit à, une catastrophe naturelle succédant à une autre: inondations, propagation de maladies, régions habitables, conflits, migrations, tragédies …

Nous devons expliquer que la pollution ne tue pas seulement des espèces telles que les tortues, les poissons et les mammifères, mais qu’elle contamine également notre nourriture et pénètre dans notre corps.

A l’inverse, il faut montrer que la transition énergétique ne se contentera pas de se substituer à un carburant ou à un autre; elle nous permet de repenser l’ensemble de la chaîne pour promouvoir une économie plus intelligente et plus durable.

SAS Prince Albert II Monaco

Le forum est parvenu a éveiller les consciences des participants, grâce à un savant mélange d’invités et de conférenciers venus en présentiel ou en ligne, discuter, échanger, partager leur vision et leur projets passionnants, comme le Secret des Grands Chefs de Arnaud Christiaens, qui sélectionne les meilleures parcelles du vignoble bordelais pour produire un vin d’excellence, ou encore la mythique automobile Delage, mise au point par Laurent Tapie, qui a introduit le modèle Delage D12 hybride.

“La première voiture avec un moteur électrique de plus de 100 ch en 60 volts, alors que toutes les autres voitures sont en 400 volts… Notre technologie permettrait aux voitures électriques de se démocratiser car on supprime une partie du coût et des contraintes.”

Max Studennikoff, fondateur de cette 4ème édition du CC Forum a réussi à fédérer investisseurs institutionnels et privés dans leur ambition commune d’envisager un monde plus durable, et a définitivement porté cet évènement au niveau d’un «évènement incontournable» en Principauté.

Article: Joana Foglia

Auteur de l’article : Wealth Monaco