fonds insertion emplois dynamique

Le Fonds Insertion Emplois Dynamique Passe le Cap du Milliard d’Euros

Le fonds Insertion Emplois Dynamique, plus ancien fonds solidaire en France connaît un intérêt de la part des investisseurs particuliers et a passé la barre du milliard d’euros d’encours sous gestion en juillet 2021. Mirova publie son rapport d’impact.

Les problématiques sociales n’ont pas toujours été au centre des préoccupations des investisseurs, en témoigne aujourd’hui encore la place prépondérante souvent accordée aux enjeux environnementaux dans l’analyse ESG. Pourtant, le fonds Insertion Emplois Dynamique (IED) repose sur une conviction initiale : la création de valeur sociale est positivement corrélée avec la valeur financière, et la valeur financière créée doit être partagée entre les parties prenantes de l’entreprise.

Lancé en 1994, le fonds Insertion Emplois Dynamique a été le premier fonds dit « 90/10 », c’est-à-dire investi à la fois en actions cotées et dans l’économie solidaire. Original dans son approche, il a pour objectif de soutenir la création d’emplois en France sur tout son spectre d’investissement : la poche actions (90 %) investit dans des sociétés cotées porteuses d’une dynamique de création d’emplois en France. La poche solidaire (10 % maximum), finance, en collaboration avec France Active, des structures d’utilité sociale sur le territoire français. Ainsi, l’impact social positif ne se situe pas uniquement au niveau de la poche solidaire, mais bien sur l’ensemble des sociétés sélectionnées. Depuis 2017, un rapport d’impact permet de mesurer annuellement les effets concrets de ce fonds sur la création d’emplois. Le fonds bénéficie du label ISR*, du label Finansol, et a été parmi les premiers fonds à recevoir en octobre 2020 le label Relance. Il est ouvert à tout type d’investisseurs et peut notamment être souscrit par les investisseurs particuliers via l’assurance-vie, le PEA ou l’épargne salariale.

En juillet 2021, le fonds a atteint 1 milliard d’euros d’actifs sous gestion. Les clients particuliers représentent, en 2021, plus de la moitié de la collecte nette du fonds (Données Mirova au 30/09/2021).

Créer et consolider des emplois en France malgré la crise

Chômage, exclusions, pauvreté, précarité : les inégalités sociales qui préexistaient ont été fortement accentuées par la crise de la Covid-19. Cette crise sociale et économique a en effet ouvert un cycle difficile pour la prospérité économique et le monde du travail. Au 1er semestre 2020, plus de 700 000 emplois ont été supprimés (Soure: INSEE), touchant d’abord les plus précaires. Si aujourd’hui, l’emploi est revenu à son niveau d’avant-crise, les inégalités subsistent et le sujet de l’emploi reste plus que jamais une réponse à ce problème.

En 2020, le fonds Insertion Emploi Dynamique (IED) a su maintenir une performance Emploi positive avec +4,1 % par rapport à l’année 2019 (vs. -0,6 % pour le CAC). Sur 3 ans, de 2017 à 2020, la performance emploi atteint 10,4 % pour le fonds IED (vs. +1,5 % pour le CAC).

En effet, si certains secteurs ont largement souffert, d’autres sont restés très dynamiques. On peut citer notamment celui des Énergies Renouvelables, où l’accroissement de la main-d’œuvre demeure nécessaire afin de répondre aux besoins du marché. Ces entreprises génèrent donc de la valeur à la fois environnementale et sociale.

Créer de l’impact social dans l’investissement coté

Pour obtenir la performance emplois de la poche cotée, les équipes de Mirova utilisent une méthodologie qui s’appuie sur trois critères :

  • L’évolution des effectifs en France sur les trois dernières années
  • La transparence de l’entreprise vis-à-vis de l’évolution de ses employés en France
  • La probabilité de création d’emplois dans les années à venir : annonces, investissements, développement de nouvelles unités de production, plans de recrutement sont autant d’éléments enrichissant cette analyse

Mirova et l’épargne solidaire en France

Avec 19,5 % de part de marché à fin 2020, Mirova est la première société de gestion de l’épargne solidaire en France. Un positionnement que la société de gestion détient depuis sa création en 2014. Grâce à un partenariat historique avec France Active, la poche solidaire d’IED finance directement et indirectement des entreprises et structures solidaires non cotées de l’Économie Sociale et Solidaire participant à la création et la consolidation d’emplois, notamment pour les personnes en difficulté d’insertion.

Au 31 décembre 2020, 66,5M d’euros ont été investis grâce à cette poche solidaire et en 5 ans près de 60 000 emplois ont été créés ou consolidés.

Avec la crise Covid, l’année 2020 a constitué un test de résistance de notre approche, le fonds n’ayant jamais été soumis à un véritable stress. Le rapport d’impact 2020 assure donc que nous allons dans la bonne direction : une entreprise qui créé de l’emploi c’est une entreprise en croissance. De plus, les fonds solidaires 90/10 sont amenés à croitre et à devenir plus nombreux car ils seront mis à l’honneur dans les dispositifs d’assurance vie à compter de fin 2021. La preuve qu’un fonds lancé il y a plus de 27 ans, sur des convictions fortes, peut toujours être au centre des préoccupations des investisseurs. »

Fabien Leonhardt, Responsable de la gestion sociale et solidaire et gérant du fonds Insertion Emploi Dynamique

Pour plus d’informations sur l’impact du fonds IED, Mirova publie ce jour son rapport d’impact consultable ici.

Source: Mirova – Insertion Emplois Dynamique

Auteur de l’article : Wealth Monaco