Stratégie allemande de finance durable

Le Gouvernement Allemand Adopte une Stratégie de Finance Durable

Le Gouvernement Allemand Adopte une Stratégie de Finance Durable L’objectif de cette stratégie est de mobiliser les investissements qui sont nécessaires pour agir sur le climat et la durabilité tout en abordant les risques climatiques qui sont de plus en plus pertinents pour le système financier. La stratégie allemande de financement durable ouvre une nouvelle voie dans le système financier autour des thèmes de l’action climatique et de la durabilité.


Le gouvernement fédéral souhaite ainsi faire de l’Allemagne un pôle de financement durable de premier plan. L’ensemble de mesures comprend la réorientation des investissements fédéraux vers des formes d’investissements durables, un label de durabilité pour les consommateurs (étiquetage) et de nouvelles obligations de reporting de durabilité pour les entreprises.

“Nous avons adopté une décision qui aura un impact important. Notre stratégie de financement durable définit une voie décisive pour le secteur financier sur la base des thèmes centraux de l’action climatique et de la durabilité. Et c’est important, car les marchés financiers peuvent orienter des milliards d’euros vers l’action climatique et la durabilité. L’investissement durable signifie investir de l’argent avec une vision à long terme et ainsi soutenir le changement structurel. C’est une situation de gagnant-gagnant. Nous assurons la protection de notre environnement, tandis que le besoin toujours croissant d’investissements permettra aux investisseurs de profiter de ces nouveaux développements. C’est pourquoi les marchés financiers sont un partenaire important dans la transformation de notre économie. Avec un financement durable, nous réaliserons ensemble les changements sociaux et environnementaux nécessaires beaucoup plus rapidement. Et nous saisissons ces opportunités pour canaliser les investissements vers des projets durables.”

Olaf Scholz – Ministre des Finances Allemand

“Se concentrer sur l’action climatique et la durabilité est la bonne stratégie, également d’un point de vue économique. La stratégie de financement durable aidera à mobiliser les investissements nécessaires de toute urgence pour l’action climatique et la protection de l’environnement. Cela fait également de cette stratégie un levier important pour moderniser notre économie. De nombreux investisseurs reconnaissent depuis longtemps que les technologies durables et tournées vers l’avenir leur offrent les meilleures opportunités commerciales à long terme. Les marchés financiers ont besoin de clarté quant aux investissements qui en valent la peine aujourd’hui et à l’avenir – et ceux qui deviendront trop risqués car ils financent des modèles commerciaux obsolètes. Pour que cette approche fonctionne, nous devons définir clairement ce qui est durable et ce qui ne l’est pas. Nous négocions actuellement cela au niveau de l’UE. Pour le gouvernement allemand, une chose est claire: l’énergie nucléaire ne peut pas être considérée comme durable. Quiconque dit le contraire menace de saper la crédibilité d’une politique de marché financier durable. L’énergie nucléaire n’est plus rentable, elle n’est pas propre et présente des risques résiduels majeurs inévitables qui ne peuvent plus être imposés au grand public.”

Svenja Schulze – Ministre Allemande de l’Environnement

Le plan stratégique de financement durable comprend un ensemble de 26 mesures. Les mesures innovantes suivantes visent, entre autres, à mobiliser des investissements durables et donc à protéger les ressources naturelles nationales, à atténuer les risques climatiques et à renforcer la stabilité des marchés financiers:

Réorienter les investissements fédéraux vers des investissements durables

Avec la stratégie de finance durable, le gouvernement allemand souligne qu’il souhaite jouer un rôle de modèle dans le domaine de la finance durable: les différents fonds de pension du pays réorienteront progressivement leurs investissements vers des indices durables. Pour atténuer les risques climatiques résultant des émissions de gaz à effet de serre, l’empreinte carbone des portefeuilles d’actions devra être continuellement réduite. Cela s’applique actuellement à un volume d’investissement d’environ 9 milliards d’euros.

Le gouvernement allemand contribuera également à développer davantage le marché des instruments financiers durables avec ses obligations vertes. À l’avenir, l’objectif est d’émettre des obligations vertes avec des échéances supplémentaires afin d’établir une courbe de rendement des obligations vertes qui deviendra une référence sur le marché des capitaux verts de la zone euro. De cette manière, le gouvernement allemand augmentera la transparence des prix et renforcera le développement des marchés financiers verts.

Vers plus de transparence sur la durabilité des entreprises et des instruments financiers

Une plus grande transparence est un autre aspect important de la stratégie de financement durable. La transparence est la clé du succès de la finance durable auprès des investisseurs. Par conséquent, le gouvernement allemand veut garantir la disponibilité d’informations fiables et comparables montrant comment les risques et opportunités liés au développement durable affectent les modèles commerciaux des entreprises et quel type d’impact les activités des entreprises ont sur l’environnement et les droits de l’homme.

Les risques de durabilité résultant du changement climatique, de la transformation en une économie neutre en carbone, de la perte de capital naturel, des violations des droits de l’homme et des pandémies comportent également des risques financiers pour l’économie réelle et, directement ou indirectement, pour le secteur financier. Reconnaître ces risques et les prendre en compte rendra le système financier plus stable. À cet égard, la stratégie de finance durable suit l’approche environnementale, sociale et de gouvernance (ESG), axée sur la transparence, la sensibilisation et le développement systématique de nouvelles méthodes et instruments.

Étiquetages de durabilité pour fournir plus de clarté aux investisseurs

À l’avenir, il y aura un système de “feux de signalisation durables” pour les investisseurs privés. Les enquêtes montrent que la majorité des investisseurs souhaitent investir leur argent en tenant compte de critères environnementaux et sociaux. Ce système de “feux de signalisation” facilitera cette tâche. Un tel système pourrait se fonder sur les rapports de développement durable audités et le règlement de l’UE sur la divulgation des données financières (SFDR) et montrer à première vue le degré d’implication d’une entreprise dans la protection de l’environnement et des droits de l’homme. Une solution rapide à l’échelle de l’UE serait la meilleure option à cet égard. Cependant, si cela n’aboutit pas, le gouvernement allemand élaborera sa propre proposition de système national de “feux de signalisation” durables.

Le reporting de durabilité deviendra obligatoire

Avec sa stratégie de financement durable, le gouvernement allemand s’est également mis d’accord sur une liste d’exigences pour les rapports d’entreprise dits «non financiers». Le gouvernement allemand en fera une partie des négociations à venir pour une nouvelle directive ambitieuse sur la RSE dans l’UE. La liste exige que toutes les sociétés cotées en bourse et les grandes sociétés à responsabilité limitée présentent des rapports de développement durable. Ces rapports de développement durable devront également répondre a minima à certaines exigences. Par exemple, les entreprises devront rendre leurs risques climatiques transparents et les rapports devront être certifiés par des auditeurs afin d’éviter le greenwashing.

Le gouvernement allemand renforce la durabilité de la gestion et de la supervision des risques

Le gouvernement allemand commandera une analyse de scénario des risques climatiques physiques dans l’économie réelle et le secteur financier en Allemagne. Cela améliorera les méthodologies et les données; c’est aussi un exercice qui permettra aux différents acteurs d’identifier leurs propres risques et de les intégrer dans leurs systèmes de gestion des risques. L’objectif est de permettre aux entreprises de mieux reconnaître et gérer les risques.

Le ministère allemand des Finances élaborera une stratégie avant la fin de 2021 pour déterminer comment l’Autorité fédérale de surveillance financière (BaFin) peut être soutenue sur le plan organisationnel, par exemple avec un personnel et des ressources technologiques adéquats.. En outre, la BaFin doit présenter un rapport d’ici l’automne 2021 dans lequel elle démontrera comment elle peut améliorer la coopération avec d’autres services gouvernementaux tels que l’Agence allemande pour l’environnement et l’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations, et ainsi mieux tirer parti de leur expertise en matière de durabilité.

La banque KfW va devenir un leader mondial du financement de la transformation durable

La Kreditanstalt für Wiederaufbau – KfW- opère déjà dans le monde entier. Dans ses opérations bancaires, les fonds KfW s’attaquent à des méga-tendances telles que le changement climatique et la protection de l’environnement, la mondialisation et la transformation sociale.

Le gouvernement allemand continuera à soutenir la KfW dans la mise en œuvre de son ambitieux programme de financement durable. La KfW s’est fixé comme objectif de mesurer l’impact de ses fonds et de s’assurer qu’ils sont conformes à l’Accord de Paris. Ainsi, la KfW restera un partenaire fort de l’économie réelle pour le financement de la transformation sociale et environnementale.

Le gouvernement allemand fait progresser la finance durable au niveau de l’UE

Pour que ces instruments réussissent, il est essentiel que la durabilité soit correctement définie. Les activités qui peuvent être considérées comme durables sont actuellement en cours de négociation au niveau européen avec l’élaboration de la «taxonomie de l’UE». Dans sa stratégie de financement durable, le gouvernement allemand déclare clairement que l’énergie nucléaire ne peut pas être considérée comme durable. L’énergie nucléaire “génère des déchets qui touchent 300 000 générations. Elle est sobre en carbone uniquement en fonctionnement normal, mais elle recèle inévitablement des risques résiduels, car les accidents nucléaires ont le potentiel de rendre de vastes étendues de terres inhabitables”. En outre, classer l’énergie nucléaire comme «durable» dans l’UE compromettrait l’acceptation par le public des produits financiers durables.

Toutes ces mesures signifient que davantage de capitaux seront investis là où l’Europe en a besoin pour effectuer sa transition sociale et environnementale et avancer vers une neutralité climatique. La Commission européenne estime que des investissements annuels d’environ 350 milliards d’euros seront nécessaires.

Le rapport final publié par le Comité de la finance durable le 25 février 2021 intitulé Shifting the Trillions. A sustainable financial system for the great transformation” a été une source importante pour l’élaboration de la stratégie allemande de finance durable

https://www.bundesfinanzministerium.de/Content/DE/Downloads/Broschueren_Bestellservice/deutsche-sustainable-finance-strategie.pdf?__blob=publicationFile&v=8

La stratégie allemande de financement durable est disponible en allemand ici

Source: De Bundes Finanz Ministerium

Auteur de l’article : Wealth Monaco