aurum monaco

Le Producteur d’Or Monégasque Aurum s’Associe à un Projet d’Extraction Responsable

Pact, Magma Group et Aurum Monaco s’associent pour promouvoir l’or artisanal responsable en Mauritanie

PACT, ONG internationale spécialiste de l’exploitation minière artisanale, Magma Group fournisseur de services géotechniques et raffineur de métaux précieux haut de gamme, AURUM fonderie d’or à Monaco ont récemment annoncé un nouveau partenariat qui vise à analyser la rentabilité d’une exploitation minière artisanale à petite échelle d’or responsable en Mauritanie.

Financé par l’European Partnership for Responsible Minerals (EPRM), le projet de trois ans, intitulé «Business Pilot for Responsible Mauritanian ASM Gold», répondra à un éventail de besoins dans le secteur des petits artisans de l’extraction minière en Mauritanie.

Vers 2015, des mineurs artisanaux ont découvert de l’or peu profond dans la province d’Inchiri, ce qui a conduit à une propagation rapide des activités d’extraction à petite échelle ciblant ces gisements d’or peu profonds à l’aide de méthodes manuelles. On estime que près de 50 000 personnes sont directement impliquées dans le secteur, ce qui entraîne un chômage indirect de 150 000 autres personnes – assurant la subsistance de 5% de la population relativement petite de la Mauritanie.

Cependant, le secteur est complètement informel et n’a accès ni à la formation, ni à l’équipement, et pas plus au financement qu’à la transparence de la chaîne d’approvisionnement. Par conséquent, le secteur est vulnérable à l’intrusion de groupes insurgés dans la région du Sahel, et les mineurs dépendent de méthodes de traitement inefficaces, émettant de grandes quantités de mercure, affectant la santé humaine et celle de l’environnement.

La plupart des ouvriers des mines appartiennent à une catégorie économiquement précaire de la population et victimes depuis des générations d’aliénation et d’esclavagisme . Plus bas dans la chaîne d’approvisionnement, les forgerons fondent l’or en utilisant des pratiques et des équipements dangereux, bloquant leur professionnalisation et leur autonomisation socioéconomique. En effet, le secteur manque de capacités de raffinage et de fabrication de bijoux, ce qui compromet son potentiel de valeur ajoutée et d’accès formel au marché.

Néanmoins, le Ministère du Pétrole, des Mines et de l’Énergie a récemment engagé des actions prometteuses pour réformer le secteur, notamment par la création de MAADEN – une agence spécialisée chargée de formaliser le secteur des petits artisans del’extraction minière et de soutenir l’adoption de pratiques minières durables.

Le nouveau projet Pact-Magma-Aurum s’attachera à relever ces défis et à saisir l’élan de transformation du secteur. Ensemble, les partenaires du projet aideront les mineurs et les forgerons du pays à adopter des méthodes améliorées de traitement et de fusion de l’or et de fabrication de bijoux, avec des impacts réduits sur l’environnement et la santé. À la suite du projet, les parties prenantes locales seront renforcées sur le plan organisationnel et soutenues pour opérer dans le respect des règlementations nationales et des normes internationales.

«Ce projet EPRM saisit une occasion unique de transformer le secteur émergent de le l’extraction à petite échelle d’or artisanal en Mauritanie en professionnalisant les moyens de subsistance négligés dans les régions rurales du pays. Avec l’engagement de nos partenaires privés en faveur d’un commerce de l’or responsable, nous espérons non seulement soutenir le développement durable du secteur, mais aussi empêcher de manière préventive sa capture par les forces armées actives dans la région du Sahel au sens large. »

Jorden de Haan, en charge du projet Pact.

En créant une société exportatrice dans le cadre de l’initiative de Magma – Sahel Clean Goldles partenaires visent à établir une chaîne d’approvisionnement transparente et «propre» des mines d’or depuis la Mauritanie jusqu’à la raffinerie d’Aurum à Monaco, offrant ainsi aux mineurs un accès au marché mondial. Le gouvernement et les parties prenantes seront formés en matière de due diligence et d’application du nouveau règlement de l’UE sur les minerais en provenance de zones de conflit, afin de garantir que les étapes du projet se développent de manière durable.

«La mission de ce projet en matière d’éradication du mercure est parfaitement en phase avec celle d’Aurum Monaco et de Monaco, dont S.A.S. le Prince Albert II, est en première ligne de l’effort mondial qui vise à rendre notre planète meilleure.

La qualité de vie des hommes et des femmes vivant dans les communautés où nous nous approvisionnons en or est aussi précieuse que l’or fin que notre raffinerie produit pour nos clients, eux-mêmes également soucieux de l’origine, de l’écologie, de la durabilité et de l’impact social des produits que nous leur fournissons.

Mr. Selim Fendi, CEO de Aurum Monaco

Le projet sera initialisé avec les mineurs artisanaux opérant à Chami et Zouerat, les forgerons, le Ministère du Pétrole, des Mines et de l’Énergie et MAADEN – qui a exprimé son vif intérêt et son soutien vis-à-vis du projet. Ce projet profitera également aux négociants et aux exportateurs d’or.

Source: Pact

Auteur de l’article : Wealth Monaco