Monaco

L’industrie du masque à Monaco

La principauté n’est pas restée inactive durant cette période de confinement. Cette crise, a permis à certains entrepreneurs de transformer leurs activités professionnelles et de contribuer à leur façon au bienêtre de leur communauté.

Dans le secteur du textile, c’est la société Banana Moon qui a réagi la première dès le début de la crise du COVID-19 en lançant sa ligne de production de masques en coton réutilisables.

Il ne s’agissait pas d’un masque FFP2 mais d’une protection du visage suffisante pour éviter les projections. C’est ainsi que fin Mars 12.000 masques de coton ont gracieusement été mis à disposition de la DASS à raison d’une production de 1.000 pièces par jour.

Le gouvernement monégasque vient de l’annoncer sur les réseaux sociaux

« Les premiers masques en tissus distribués aux 38.000 résidents sont «made in Monaco

En plus des masques chirurgicaux et des FFP2, Monaco a également commandés 80.000 masques à Bettina.

« Le Gouvernement Princier remercie chaleureusement les équipes qui sont à l’œuvre pour fournir des masques de qualité essentiels à notre protection. Cette mobilisation est une fierté nationale. »

Direction de la Communication – Manuel Vitali

La société AMC Haute Couture a souhaité ajouter une notion esthétique à ces masques en créant sa propre gamme début Avril. C’est ainsi qu’est née une collaboration entre la fondation Sowl Initiative lancée par Patricia Cressot, bien connue en principauté pour son attachement au continent Africain, et à la cause féminine, et Angela Ventre la créatrice de AMC Haute Couture qui a dessiné une gamme de masque 100% made in Monaco, intégrant des filtres polycarbonates, et qui se porte « comme une seconde peau ».

Du 100% designed in Monaco cette fois pour la collection de masques d’Alexis Giannotti, élégant comme chacune de ses collections ; ils sont travaillés en fibres élastane, aux couleurs sobres et au raffinement incomparable, avec une série limitée tissée en fil d’argent pour celles qui auront la joie d’acquérir ce collector, prochainement disponible sur son site en cours de création.

Récemment, c’est Erwin Grimaud, fondateur de la société de drones Mc Clic, qui en plus d’avoir mis à disposition à titre gracieux trois de ses drones à la principauté et aux communes limitrophes, a tenté l’aventure de masques réalisés à partir d’imprimantes 3D et inspirés du héros de Star Wars – Dark Vador. Cet entrepreneur monégasque sera l’invité du Business Time virtuel organisé demain @17 :30 par la JCEM accessible à tous sur le compte Facebook JceMonaco.

Peu à peu, les people et influenceurs porter le masque. Anna Wintour elle-même, l’inspiratrice universelle du style et de la mode, a donné le ton en s’afficher avec son masque. Au tour de Monaco, d’emboiter le pas avec des masques personnalisés 100% monégasques.

Reprenant la phrase de Jean-Paul Sartre, « Jamais nous n’avons été aussi libres que sous l’occupation allemande », Monaco en période de corona, a su montrer sa détermination à créer, et à se recréer.

Auteur de l’article : Wealth Monaco