Le document de la Banque de France publié le 07 Janvier 2022 rend compte d’une étude explorant la possibilité de mesurer l’exposition aux risques climatiques d’une classe d’actifs fréquemment déposée en collatéral auprès de la Banque Centrale Européenne : les ABS, des produits titrisés adossés à des milliers de prêts.

Ce rapport en anglais intitulé – Climate Risk Measurement of Assets Eligible as Collateral for Refinancing Operations –
Focus on Asset Backed Securities (ABS) explore l’attribution d’une mesure de risques climatiques aux ABS à partir des données à l’échelle des prêts.

Cette étude est grandement déterminée par deux aspects : la quantité et la qualité des informations extra-financières accompagnant les ABS, ainsi que la possibilité de les relier à des bases de données externes portant sur une exposition ou un impact climatique.

Le but final étant d’aboutir à une métrique d’alignement 2°C, c’est-à-dire permettant de juger si la composition d’un ABS se situe sur une trajectoire d’émissions permettant de remplir les objectifs de l’Accord de Paris.

Il ressort de cette étude que l’évaluation du risque climatique relatif à un ABS reste difficilement envisageable à ce stade compte tenu des données disponibles, bien qu’il existe des pistes pour en obtenir un proxy. Les travaux de la Banque de France ont néanmoins permis d’obtenir une évaluation de l’impact climatique des ABS dynamique et cohérente, bien qu’encore à un stade expérimental.

Sans nécessairement parvenir à mesurer un impact réel, il est possible de déterminer une série d’indicateurs servant de référence et d’outil d’analyse de la composition du collatéral titrisé détenu par les banques centrales. Nous concluons également, qu’une analyse et un contrôle fin des expositions du secteur financier à la question climatique, nécessite l’amélioration, l’harmonisation et l’encadrement de la mise à disposition d’information extra-financière supplémentaire.

Risques Climatiques ABS

Climate Risk Measurement of Assets Eligible as Collateral for Refinancing Operations –
Focus on Asset Backed Securities (ABS)
Climate Risk Measurement of Assets Eligible as Collateral for Refinancing Operations –
Focus on Asset Backed Securities (ABS)

“À titre d’exemple, nous avons calculé des indicateurs normalisés de l’intensité carbone des prêts sous-jacents d’ABS. Dans les corrélogrammes ci-dessus, chaque point correspond à un ABS. Nous montrons comment les intensités de chaque ABS sont distribuées, et comment leurs moments d’ordre supérieur sont liés les uns aux autres. Pour les ABS adossés à des prêts automobiles, nous notons de fortes corrélations entre les moments statistiques, indiquant la tendance, par exemple, que les ABS avec une intensité moyenne élevée sont désaxés à droite avec une queue de distribution épaisse.

Cela suggère que certains ABS sont adossés à des prêts finançant de nombreux véhicules standard et un certain nombre de véhicules très polluants, qui dépassent largement le référentiel d’intensité (potentiellement des SUV). Il n’y a, à ce stade, aucun signe permettant de confirmer l’existence de critères de sélection des prêts titrisés sur la base de leur intensité carbone.”

L’étude de la Banque de France – Climate Risk Measurement of Assets Eligible as Collateral for Refinancing Operations – Focus on Asset Backed Securities (ABS) est disponible ici.

Source: Banque de France – Mesure des Risques Climatiques Relatifs aux ABS