La Commission, Breakthrough Energy Catalyst et la Banque européenne d'investissement font avancer leur partenariat dans le domaine des technologies climatiques

Mission Innovation: Avancement du Partenariat Entre la CE, Breakthrough Energy Catalyst et la BEI

La Commission, Breakthrough Energy Catalyst et la Banque européenne d’investissement font avancer leur partenariat dans le domaine des technologies climatiques.

Lors de la conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), qui se tient à Glasgow, la présidente de la Commission européenne, Mme Ursula von der Leyen, et le fondateur de Breakthrough Energy, M. Bill Gates, ainsi que le président de la Banque européenne d’investissement, M. Werner Hoyer, ont officiellement conclu un partenariat inédit qui stimulera l’investissement dans les technologies climatiques essentielles. La signature de ce protocole d’accord donne suite à l’annonce initiale faite en juin dernier à l’occasion de la réunion ministérielle de la Mission Innovation.

La Commission européenne dispose d’un éventail de politiques et de programmes pour concrétiser ses ambitions en matière de climat. Dans le cadre du pacte vert pour l’Europe, le paquet «Ajustement à l’objectif 55» a été adopté en juillet 2021 dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici à 2030.

Les financements de l’UE en faveur des projets soutenus dans le cadre du partenariat Commission-Catalyst seront acheminés par l’intermédiaire du programme InvestEU et mis en œuvre par la Banque européenne d’investissement et d’autres institutions financières intéressées.

Aux fins de ce partenariat, le financement d’InvestEU bénéficiera d’une garantie du Fonds pour l’innovation et d’Horizon Europe, le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation, doté d’un budget de 95,5 milliards d’euros (2021-2027). Si le programme Horizon Europe consacre 35 % de son budget à l’action pour le climat, il apporte également son concours à une série de partenariats qui mobilisent des fonds privés pour faire face aux défis mondiaux urgents et pour moderniser l’industrie grâce à la recherche et à l’innovation.

Le Fonds pour l’innovation est un nouvel instrument de financement qui, en soutenant la démonstration de technologies innovantes à faible émission de carbone, doit permettre à l’UE d’honorer les engagements qu’elle a pris dans tous les secteurs économiques dans le cadre de l’accord de Paris et d’atteindre ses objectifs en matière de climat.

La Commission soutient, avec Breakthrough Energy Catalyst, la deuxième phase de la Mission Innovation, qui cherche à faire advenir une décennie d’actions et d’investissements dans la recherche, le développement et la démonstration en vue de rendre l’énergie propre abordable, attrayante et accessible à tous.

Le partenariat entre la Commission, la Banque européenne d’investissement et Breakthrough Energy Catalyst permettra de mobiliser jusqu’à 820 millions d’euros (1 milliard de dollars) entre 2022 et 2026 afin d’accélérer le déploiement et la commercialisation des technologies innovantes qui contribueront à la réalisation des objectifs du pacte vert pour l’Europe et des objectifs climatiques de l’UE à l’horizon 2030. Chaque euro de fonds publics devrait générer trois euros de fonds privés. Les investissements seront orientés vers un portefeuille de projets à fort potentiel établis dans l’UE et concernant quatre secteurs:

  • l’hydrogène propre,
  • les carburants durables pour l’aviation,
  • le captage direct de l’air, et
  • le stockage d’énergie de longue durée.

«C’est maintenant qu’il faut agir. Le défi climatique nous impose d’investir dans des innovations à haut risque et de mettre fin au “surcoût écologique” associé à la commercialisation des nouvelles technologies. J’ai hâte que ces technologies soient mises sur le marché. Le partenariat UE-Catalyst nous rapproche un peu plus de notre objectif: faire de l’Europe le premier continent neutre sur le plan climatique et le premier continent en matière d’innovation climatique. Aux États membres et aux entreprises, entre autres, de se lancer dans la course à l’innovation climatique!»

La présidente de la Commission européenne, Mme Ursula von der Leyen,

«Pour atteindre les objectifs climatiques de l’accord de Paris, nous avons besoin d’une révolution technologique mondiale et d’investissements massifs dans des innovations pionnières. La Banque européenne d’investissement possède une solide expérience en matière de financement de technologies en phase de démarrage. En favorisant le développement de ces technologies à une plus grande échelle, elle contribue aussi à les rendre plus abordables. C’est cette expertise que nous mettons aujourd’hui à profit pour atteindre les objectifs climatiques ambitieux de l’UE. Je suis heureux que nous puissions annoncer aujourd’hui la conclusion d’un nouveau partenariat avec la Commission européenne et Breakthrough Energy Catalyst qui a pour objectif de promouvoir le développement des solutions écologiques de demain et de construire un avenir écologique pour tous.»

Le président de la Banque européenne d’investissement, M. Werner Hoyer

«La neutralité carbone sera l’une des choses les plus difficiles que l’humanité ait jamais accomplies. L’atteindre nécessitera de nouvelles technologies, de nouvelles politiques et de nouveaux partenariats entre le secteur privé et le secteur public, à une échelle sans précédent. Ce partenariat avec la Commission européenne et la Banque européenne d’investissement contribuera à accélérer la généralisation des solutions climatiques, qui créeront des industries propres et, pour les générations à venir, des possibilités d’emploi dans toute l’Europe.» 

Le fondateur de Breakthrough Energy, M. Bill Gates

Le partenariat entre l’UE et Catalyst sera axé sur des technologies dont on sait qu’elles peuvent limiter les émissions de gaz à effet de serre mais qui sont encore trop coûteuses pour se développer et concurrencer les technologies basées sur les combustibles fossiles. Il réunira les secteurs public et privé pour investir dans des projets de démonstration à grande échelle.

Tant la Banque européenne d’investissement (qui utilisera les ressources de la Commission) que Breakthrough Energy Catalyst fourniront des montants équivalents de subventions et d’investissements financiers dans ces projets. Dans le cadre de sa contribution, Breakthrough Energy Catalyst mobilisera des partenaires pour investir dans des projets et/ou acheter les produits verts auxquels ceux-ci auront donné naissance.

En soutenant ces technologies au cours de cette phase du processus de démonstration et en créant un marché pour ces produits verts, le partenariat UE-Catalyst réduira leur «surcoût écologique», c’est-à-dire qu’il ramènera leurs coûts à un niveau enfin compétitif par rapport aux options basées sur les combustibles fossiles. La suppression de ce surcoût contribuera à accélérer l’adoption des produits verts dans le monde et les libérera à terme de leur dépendance aux dispositifs d’aide publique. 

Le financement de l’UE destiné au partenariat proviendra d’Horizon Europe et du Fonds pour l’innovation, et sera géré dans le cadre d’InvestEU, dans le respect des procédures de gouvernance établies. Breakthrough Energy Catalyst mobilisera des capitaux privés et des fonds philanthropiques, en montants équivalents, pour financer les principales technologies climatiques intelligentes et accélérer ainsi la transition vers des écosystèmes industriels durables en Europe. Le partenariat UE-Catalyst sera ouvert aux investissements nationaux des États membres de l’UE par l’intermédiaire d’InvestEU ou d’un projet. La sélection des premiers projets devrait avoir lieu en 2022.

Source: CE

Auteur de l’article : Wealth Monaco