Nations Unies

O.N.U. – Monaco à la 59ème Édition du C.E.S.

La Mission Permanente de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies à New York a participé à la 59ème session de la Commission du Développement Social (C.E.S.), qui s’est tenue du 8 au 17 février 2021.

Cet organe subsidiaire du Conseil Économique et Social a choisi comme thème prioritaire de cette session : « La transition vers le développement durable et la justice sociale : le numérique au service du développement social et du bien-être de toutes et de tous », thème parfaitement adapté au contexte actuel.

Alyson Calem-Sangiorgio, Troisième Secrétaire à la Mission Permanente de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies, a pris la parole lors du débat général afin d’exposer le rôle essentiel que revêt le numérique pour la Principauté de  Monaco, notamment au travers des programmes Extended Monaco et Monaco Santé.

Cette session a également abouti à l’adoption d’une résolution sur le numérique au service du développement social. La délégation monégasque, consciente de l’importance de la pratique du sport à domicile, en particulier dans un contexte de pandémie, a obtenu que cette thématique fasse partie de la résolution sur le thème principal. Ainsi la Commission reconnaît le potentiel des technologies numériques dans la pratique du sport et de l’activité physique.

Dans son discours, Alyson Calem-Sangiorgio a rappelé l’ambition de Monaco de devenir une nation pleinement tournée vers le numérique et “l’importance croissante de ce secteur qui contribuera à l’atteinte de nos objectifs en termes de développement social et de qualité de vie”.

« Dans un monde numérique, Monaco est un pays qui transforme sa taille en une force, un atout qui valorise la performance de notre modèle économique et social, le rend plus durable et plus humain. »

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco – lancement du programme Extended Monaco en Avril 2019

Selon les données de l’Institut Monégasque de Statistiques et d’Études Économiques (IMSEE), Monaco est le 6ème pays au monde avec la plus grosse empreinte numérique (95% de la population utilise internet) et l’économie numérique de la Principauté représente 5% de son PIB (données 2019).

“La prochaine phase du programme consiste à former, équiper et accompagner les entreprises monégasques à numériser leurs activités en mettant l’accent sur le développement du e-commerce, la restauration «click and collect» et les paiements numériques. Pour ce faire, un fonds bleu de 20 millions d’euros a été mis en place pour aider les entreprises à réaliser leur potentiel numérique.”

Alyson Calem-Sangiorgio, Troisième Secrétaire à la Mission Permanente de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies

La discours de Alyson Calem-Sangiorgio, a également été l’occasion de rappeler d’une part l’importance d’un secteur numérique sécurisé, assuré en Principauté grâce à la technologie Blockchain et au travail de la Commission de Contrôle des Informations Nominatives (C.C.I.N.).

Et d’autre part, l’aménagement d’un cadre légal favorable au développement de cette économie numérique innovante qui est le fruit de la volonté du Souverain, S.A.S. le Prince Albert II et du travail du Conseil National qui oeuvre a élargir le champ d’application de ce cadre juridique.

“Monaco est le premier pays au monde à disposer d’un cadre juridique spécifique pour les offres de jetons de sécurité (STO), un instrument financier devenu un outil essentiel utilisé par les entrepreneurs pour lever des capitaux. La Principauté espère ainsi créer une centaine de nouveaux emplois chaque année.”

Alyson Calem-Sangiorgio, Troisième Secrétaire à la Mission Permanente de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies

Article: Joana Foglia – Source: Direction de la Communication du Gouvernement Princier de la Principauté de Monaco; IMSEE, Extended Monaco

Auteur de l’article : Wealth Monaco