Coopération Financière des CRF Francophones du Groupe EGMONT

Monaco Accueille le Forum de la Coopération Financière des CRF Francophones du Groupe EGMONT

Du 3 au 5 novembre, à l’initiative de M. Michel HUNAULT Directeur du Service d’Information et de Contrôle sur les Circuits Financiers (SICCFIN) à Monaco et Président des Cellules de Renseignement Francophones (CRF) du Groupe EGMONT, près d’une trentaine de CRF représentant l’Europe, la Suisse, l’Afrique, le Maghreb et le Moyen-Orient, l’Amérique du Nord, et en particulier le Canada, se sont réunies. Soit une centaine de participants, ainsi que des représentants des principaux organes de régulation : AMF, MONEYVAL, ECOFEL, EGMONT, UNODC, et de certains établissements bancaires.

S.A.S. le Prince Albert II a inauguré le Forum, en insistant sur le rôle des CRF

« La criminalité ne connaît ni frontière entre les États, ni crise sanitaire… la corruption crée des inégalités, nous avons la responsabilité de les prévenir, parmi le concert des nations respectant les normes internationales du GAFI ».

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco

Des thèmes fondamentaux concernant la Lutte Contre le Blanchiment et le Financement du Terrorisme (LCB/FT) ont été évoqués.

Les enjeux de la LCB/FT pour la sécurité et la stabilité du monde, le combat du trafic illégal de biens culturels, la coopération judiciaire internationale, les grandes tendances de la criminalité financière mondiale, la prévention de la criminalité financière dans les compétitions sportives, la sécurité des échanges d’informations, la coopération et la transparence fiscale, les outils au service de la LCB/FT et l’Évaluation Nationale des Risques, le défi des crypto actifs à l’aune de la régulation…autant de sujets débattus lors d’ateliers thématiques, ou détaillés lors de séances plénières.

Créé en 1995, le groupe EGMONT est un forum d’échange opérationnel pour les cellules de renseignement financier. Ses principaux objectifs, définis par la charte du groupe Egmont, sont :

• Développer la coopération internationale par l’échange d’information

• Accroître l’effectivité des cellules de renseignement financier en offrant des programmes de formation et d’échanges aux personnels des cellules de renseignement financier

• Promouvoir l’autonomie opérationnelle des cellules de renseignement financier

• Promouvoir la création de cellules de renseignement financier qui respectent les standards internationaux de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme


L’ensemble des échanges s’effectue par le biais d’un réseau informatique sécurisé, l’Egmont Secure Web, dont
la maintenance est assurée par la cellule de renseignement financier américaine FINCEN. Le groupe Egmont comporte actuellement 164 membres.

Auteur de l’article : Wealth Monaco