Ce matin, la Jeune Chambre Économique (JCI) a organisé un événement pour définir les différents fonds proposés par la Principauté pour soutenir les projets innovants et l’entrepreneuriat. Les deux principaux orateurs étaient M. Jean Castellini, Ministre de l’Economie, et M. Serge Pierryves, Directeur de l’Expansion économique.

Il a d’abord été introduit le fond SACDE, un fonds dans lequel le gouvernement détient 100% des actions de cette société de capital-risque, connue sous le nom de “Société d’Aide à la Création et au Développement d’Entreprise” (SACDE). L’objectif est de soutenir les entreprises monégasques innovantes.

Ceux qui ont des projets innovants (en cours de développement) peuvent contacter le gouvernement, qui étudie les possibilités de soutien financier – contribuant au capital social de l’entité à créer en Principauté, des prêts supplémentaires, etc.

Le deuxième fonds finance des projets européens collaboratifs, connu sous le titre Eurêka. Ce fond apporte un soutien aux entreprises monégasques pour des projets technologiques innovants (impliquant un réel progrès technologique ou l’introduction d’un produit innovant sur le marché) et collaboratifs (partenariat obligatoire avec au moins un autre partenaire appartenant à l’un des 38 pays membres de l’EUREKA), par le biais de prêts remboursables ou de subventions.

M. Pierryves a souligné qu’aucun projet n’a été fourni par la Principauté depuis 2016 et que le gouvernement tient à recevoir des projets substantiels et inventifs. Le gouvernement de rappeler leur soutien actif aux compatriotes d’autres nationalités prêts à travailler et à participer à la croissance de l’économie Monégasque de part leur esprit d’innovation et de créativité.

En ce qui concerne ce fond, le projet doit aboutir à un projet technologiquement innovant et montrer un réel potentiel commercial. Les entreprises du secteur industriel, de l’industrie tertiaire et celles qui fournissent des services à l’industrie sont admissibles au soutien de ce fond.

Ce fond apporte son soutien aux entreprises monégasques pour des projets technologiques inventifs (impliquant de véritables avancées technologiques ou l’introduction d’un produit innovant sur le marché), par le biais de prêts remboursables ou de subventions. Le projet doit déboucher également sur un projet technologiquement innovant et montrer un réel potentiel commercial.

Enfin, M. Pierryves a rappelé l’importance pour MonacoTech – startup builder – à Monaco, et a dévoilé le prochain appel début 2020 pour de nouvelles start-up au sein de MonacoTech.

Article JMA – Photo Wealth Monaco