Les tensions géopolitiques croissantes, l’inflation galopante et les changements réglementaires sont à la base du 11e rapport annuel du MSCI ESG & Climate Trends to Watch – une analyse de plus de 30 nouveaux risques qui devraient impacter les entreprises et les investisseurs du monde entier en 2023 et au-delà.

Fondé sur des recherches menées par des analystes internationaux du MSCI ESG Research, le rapport MSCI 2023 ESG & Climate Trends to Watch souligne la manière dont les débats mondiaux sur ce que représente l’investissement ESG et climatique aujourd’hui auront comme impact sur ce que pourrait être l’investissement ESG et climatique en 2023. L’étendue des nouvelles questions relatives aux facteurs ESG et au climat augmentera le niveau de considérations des risques financiers pour les entreprises et les investisseurs institutionnels, tels que les fonds de pension, les fonds souverains, les dotations et les gestionnaires d’actifs.

Les principaux thèmes abordés dans la liste 2023 des 32 tendances en matière d’investissement ESG et climatique sont les suivants:

Les innovations dans la chaîne d’approvisionnement, dont les perspectives de suivi des marchandises grâce à la technologie de la chaîne de blocs et l’extraction des déchets électroniques qui pourraient remodeler la dynamique de l’approvisionnement controversé en matières premières ;

Le changement de la gouvernance, avec investigation sur la façon dont les nouvelles données démographiques des conseils d’administration pourraient jouer un rôle dans les décisions sur le climat et autres tendances de vote par procuration ;

Les réponses à la régulation, y compris les répercussions tangibles des nouvelles règles sur les gestionnaires d’actifs, les investisseurs institutionnels et les sociétés ;

Les changements dans la vie professionnelle, comme la prolifération des grèves relatives au secteur ferroviaire et des mouvements pour les droits des travailleurs à l’échelle mondiale ;

Les nouvelles frontières en matière de mesure et de transparence, les assureurs et les banques devant élargir la portée du suivi des émissions ;

L’émergence de nouveaux investissements, allant des produits de base cultivés en laboratoire au carbone en tant que catégorie d’actif ;

Et des points de retournement pour les actifs ESG, y compris les obligations climat et l’énergie nucléaire.

Panorama des nouveaux risques pour les investisseurs

Les placements liés aux facteurs ESG et au climat font énormément parler d’eux en 2022. Les organismes mondiaux de régulation ont présenté des propositions de réglementations visant à réduire l’écoblanchiment dans l’industrie des fonds, en plus d’imposer aux institutions financières des exigences en matière de tests de résistance aux changements climatiques, de règles d’accès au marché de déforestation et des exigences potentiellement obligatoires pour faire un rapport sur les indicateurs d’impact négatif du principe du Sustainable Finance Disclosure Regulation (SFDR). Dans le même temps, les politiciens ont de plus en plus amplifié les points de vue partisans sur le concept de l’ESG.

Avec les débats politiques de 2022 en toile de fond, les investisseurs continueront également d’évaluer l’impact de la crise climatique sur leurs portefeuilles en 2023. Le dernier MSCI Net-Zero Tracker montre que les objectifs climatiques de l’Accord de Paris sont de plus en plus inatteignables étant donné que les entreprises cotées du monde entier provoqueront une hausse de 3°C des températures mondiales.

Par exemple, des chercheurs ont expliqué dans le rapport ESG & Climate Trends to Watch que la guerre en cours en Ukraine et les niveaux records d’inflation à l’échelle mondiale pourraient limiter les pressions à court terme pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre, les gouvernements accordant la priorité à la sécurité énergétique et à l’accessibilité. Toutefois, les données de l’indice MSCI ESG révèlent que les grandes sociétés d’électricité surveillent les tendances à long terme en matière de décarbonisation et d’expansion du déploiement des énergies renouvelables.

« Le rapport annuel ESG & Climate Trends to Watch examine le processus par lequel les risques actuels géopolitiques et macroéconomiques transformeront les façons dont les investisseurs évaluent l’impact que les entreprises de leur portefeuille ont sur la société et leurs chiffres d’affaires. Le risque lié aux facteurs ESG est un risque financier, et l’étude sur l’ESG et le climat, présentée dans le rapport d’aujourd’hui, envisage aider les investisseurs à synthétiser les risques auparavant invisibles et inciter les entreprises à mieux gérer aussi bien les nouveaux enjeux que la menace généralisée et de longue date que constitue la crise climatique. »

Meggin Thwing Eastman, directrice générale et directrice de la rédaction mondiale sur les facteurs ESG chez MSCI

Le rapport MSCI ESG & Climate Trends to Watch est disponible sur ce lien : https://www.msci.com/research-and-insights/2023-esg-climate-trends-to-watch

Panorama des nouveaux risques pour les investisseurs

Source: MSCI