Neoen

Neoen franchit le cap d’un gigawatt d’énergie renouvelable en opération ou en construction en France

Neoen un des principaux producteurs indépendants d’énergie exclusivement renouvelable annonce avoir franchi le seuil d’un gigawatt de capacité d’énergie renouvelable en opération ou en construction en France, avec la mise en construction récente de nouveaux actifs solaires et éoliens.


En franchissant le seuil d’un gigawatt de capacité d’énergie renouvelable en opération ou en construction en France, Neoen confirme son statut de premier producteur indépendant français d’énergie renouvelable. Sur le territoire national, Neoen compte 55 centrales en opération, 22 en construction, plus de 140 collaborateurs et plus d’un milliard d’euros déjà investi.

Neoen est présent dans quatorze pays dont la France, l’Australie, le Salvador, le Mexique, la Jamaïque et la Zambie, exploite la plus grande ferme solaire de France à Cestas et le plus grand système de stockage d’énergie par batterie lithium-ion au monde à Hornsdale, en Australie. La France représente le 2ème pays pour le groupe en termes de capacité en opération ou en construction, après l’Australie qui vient de franchir le cap de deux gigawatts. Présente en France dans les domaines du solaire, de l’éolien et du stockage, Neoen opère notamment le parc solaire le plus puissant du pays, à Cestas en Gironde (300 MWc).

Fidèle à son modèle « develop-to-own », Neoen conçoit, développe et exploite depuis ses 4 directions régionales (Aix-en-Provence, Bordeaux, Nantes et Paris où se situe également le siège de la société) des projets dans la plupart des départements français. Une cinquième direction régionale ouvrira prochainement à Lyon.

Neoen travaille notamment en étroite collaboration avec les acteurs du monde agricole pour expérimenter et co-construire des politiques de développement et des projets agrisolaires. Ces derniers représentent une part de plus en plus importante de son portefeuille. Le groupe participe également à la requalification et à la réhabilitation de sites dégradés, tels que d’anciennes carrières et mines, des terrains aéroportuaires délaissés ou encore des centres d’enfouissement techniques.

Le groupe se place dans le top 2% des sociétés évaluées par Vigeo Eiris qui conseille également Neoen sur l’émission de son obligation verte de 170 millions d’euros qui financeront ou refinanceront des activités de production d’énergie renouvelable (solaire photovoltaïque, éolien) ou de stockage conformément aux exigences taxonomiques de l’UE.

Source: VE, Neoen

Auteur de l’article : Wealth Monaco