Banque Société Générale

Stratégie Climat pour la Société Générale

La Société Générale engage une nouvelle étape pour renforcer son leadership dans la transition énergétique et aligner ses activités avec l’Accord de Paris

Alors que la dernière étude de l’ONG Oxfam dénonce les investissements des six principales banques françaises dont BNP Paribas, le Crédit Agricole et la Société Générale, accusés de placer la planète sur la trajectoire d’un réchauffement climatique de +4 degrés d’ici 2100, et à la veille du Climate Finance Day, la Société Générale lance un message fort et annonce une nouvelle stratégie Climat.

La Société Générale, classée au premier rang mondial en 2019 sur la dimension environnementale (par RobecoSAM) et n°1 mondial sur le financement des énergies renouvelables à fin septembre 2020 (IJGlobal), a décidé de franchir une nouvelle étape décisive dans sa stratégie climat pour renforcer son leadership dans la transition énergétique aux côtés de ses clients et aligner l’ensemble de ses activités dans le respect des objectifs de limitation du réchauffement climatique définis par l’Accord de Paris :

Elle se fixera dans les prochains mois des objectifs précis d’alignement de chacun de ses portefeuilles de financement, secteur par secteur, en commençant par les secteurs les plus carbonés.

Ce travail d’alignement s’appuiera sur une méthodologie robuste. Le Groupe a décidé de se référer au Scénario de Développement Durable (SDS) de l’AIE qui est exigeant et largement utilisé par les entreprises, visant à limiter l’augmentation des températures en-dessous de 1,65°C.

En parallèle, le travail engagé avec quatre banques liées par l’accord de Katowice depuis 2018 pour définir une méthodologie commune d’alignement des portefeuilles de crédit selon les secteurs, a abouti à la publication en septembre dernier d’un rapport détaillant l’application de la méthode open source PACTA de l’institut 2DII, qui est mise à disposition de toutes les banques pour mesurer les impacts des différents portefeuilles, piloter leurs alignements de façon dynamique et publier des résultats de place comparables.

Elle deviendra ainsi l’une des premières banques mondiales à annoncer un objectif concret et à court terme de réduction de 10% d’ici 2025 de son exposition globale au secteur de l’extraction du pétrole et du gaz. Un engagement va au-delà des exigences du scénario SDS.

Dans ce cadre, le Groupe a décidé l’arrêt du financement de l’extraction de pétrole et gaz onshore aux Etats-Unis.

Elle conserve sa stratégie de sortie totale du secteur du charbon à l’horizon de 2030 pour les pays de l’UE et de l’OCDE, et de 2040 pour le reste du monde.

Le Groupe rappelle également qu’il s’est engagé à contribuer au financement de la transition énergétique à hauteur de 120 milliards d’euros entre 2019 et 2023. La Société Générale affirme son soutien aux énergies renouvelables dans plusieures parties du monde, et propose de créer des solutions de financement et d’investissement responsables, avec en parallèle le lancement d’un programme massif de formation de ses équipes.

Article: Joana Foglia

Auteur de l’article : Wealth Monaco