HAFNIA TOTAL

TOTAL / HAFNIA : Navires au Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

Hafnia, l’un des principaux propriétaires et opérateurs de pétroliers au monde, avec une valeur nette estimée à plus de 1 Md de dollar, située à Monaco depuis début 2020, et le groupe TOTAL, acteur majeur de l’énergie, ont convenu de la livraison de deux nouveaux navires équipés de Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

Hafnia assure le transport du pétrole et des produits pétroliers aux principales sociétés pétrolières nationales et internationales, aux grandes sociétés chimiques, ainsi qu’aux sociétés de négoce et de services publics. Elle exploite une flotte de 178 navires y compris des constructions neuves.

La société a annoncé publiquement la commande par TOTAL de deux navires LR2 de type Aframax équipés de propulsion au GNL, en ligne avec la stratégie de TOTAL de réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans le transport maritime. TOTAL est le deuxième plus grand acteur privé de GNL au monde, avec un portefeuille global de près de 50 Mt/a à l’horizon 2025 et une part de marché mondiale de l’ordre de 10 %.

Cette commande a été passée par l’intermédiaire de Vista JV de Hafnia avec CSSC Shipping avec l’ambition de poursuivre le développement et la mise en œuvre de technologies nouvelles propres et durables. Les navires sont construits par Guangzhou Shipyard International (GSI), d’une capacité de 110.000 tonnes de pétrole de brut ou de produits raffinés et seront immédiatement affrétés par TOTAL pour du long terme avec des revenus fixes à la livraison en 2023.

Le GNL est largement considéré comme le carburant marin le plus prometteur actuellement disponible pour aider l’industrie du transport maritime à atteindre son objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’au moins 50% d’ici 2050. Par rapport aux navires actuellement motorisé au fuel, l’utilisation du GNL comme carburant marin se traduit généralement par 99% d’émissions d’oxyde de soufre en moins, 99% d’émissions de particules en moins, 85% d’émissions d’oxyde d’azote en moins et 20% d’émissions globales de GES en moins.

Ces navires ont été conçus avec les technologies de propulsion GNL les plus efficaces pour réduire les émissions, ce qui permettra une réduction significative de gaz à effet de serre par an et par navire, de plus de 5 000 tonnes par rapport à des navires conventionnels. – les rendant tout à fait prêts pour la «phase 3» des exigences des Mesures Restrictives Énergétiques dans le Monde Maritime (EEDI).

Si leur système de propulsion GNL est certainement la carte de visite de ces navires, ces pétroliers seront uniques à bien d’autres égards. Les moteurs GNL bicarburant haute pression intègrent une conception flexible qui non seulement garantit un glissement de méthane proche de zéro, mais les rend également adaptables aux carburants zéro émission du futur (tels que – mais pas que – l’ammoniac ou le méthanol synthétique).

Les navires seront également équipés d’un système d’alimentation en gaz à la pointe de la technologie avec une redondance complète sur tous les systèmes d’alimentation afin qu’ils puissent gérer le gaz d’évaporation des réservoirs des tanks de GNL quelque soit les conditions. Les moteurs auxiliaires des groupes électrogènes et des chaudières pourront également fonctionner avec plusieurs types de carburant.

“Ces navires sont un autre exemple de notre stratégie pour soutenir et promouvoir la décarbonation de l’industrie tout en transportant les ressources nécessaires pour soutenir le monde. Nous pensons que le GNL est le carburant de transition dont l’industrie maritime a besoin pour faire la transition vers un monde à faibles émissions carbone.

Hafnia a déjà investi dans le méthanol et s’est engagé dans des recherches sérieuses sur l’ammoniac – deux principaux candidats pour les carburants marins sans carbone – mais pour le moment nous investissons dans ce qui nous mènera vers cet avenir que nous avons déjà commencé à imaginer.”

Hafnia CEO Mikael Skov.

“Ce contrat d’affrètement s’inscrit dans le cadre de notre ambition climat et contribue à notre objectif de neutralité carbone pour nos opérations mondiales en 2050 ou avant. Il s’agit du deuxième contrat de ce type après celui signé en début d’année pour deux navires de type VLCC (Very Large Crude Carriers), livrables en 2022.”

“Le GNL utilisé comme carburant marin reste la meilleure solution, immédiatement disponible pour poursuivre la réduction de l’empreinte carbone de nos activités de transport maritime. Avec ces quatre nouveaux navires, nous réaffirmons notre engagement à étendre l’utilisation de carburants marins plus propres, au service d’un transport maritime durable”.

Luc Gillet, Senior Vice President Shipping – Total

Article: Joana Foglia

Auteur de l’article : Wealth Monaco