BARCLAYS

Valeur Fondamentale de la Durabilité de Barclays

Barclays a l’ambition de devenir une banque neutre en émisisons carbone d’ici 2050 pour accompagner la transition vers une économie sobre en carbone. Wealth Monaco a récemment interviewé Gérald Mathieu – Directeur de la Banque Privée Europe, Suisse et Monaco – et Damian Payiatakis – Directeur de l’investissement durable et à impact – afin de présenter la méthodologie durable de Barclays Private Bank et de la manière dont elle aide ses clients à rendre leurs portefeuilles plus durables..

L’investissement durable est la prochaine évolution pour investir et définir la manière dont les familles font travailler leur argent. Ce n’est pas une tendance, une allocation d’actifs ou un secteur d’investissement, mais un changement fondamental de la façon dont nous servons nos clients et investissons pour eux.

Cependant, commencer ce voyage peut être intimidant, c’est pourquoi nous vous aidons de trois manières:

– la première étant très certainement l’éducation, les clients ont besoin d’aide pour comprendre et naviguer dans ce domaine en évolution rapide, et surtout de voir en quoi cela est important pour leurs portefeuilles existants et leurs entreprises familiales;

– deuxièmement, les clients doivent articuler ce qui compte pour eux uniquement en tant que famille et en tant qu’investisseurs. Alors que nous accompagnons nos clients qui planifient un transfert de patrimoine intergénérationnel, l’investissement durable relie différentes générations autour de valeurs et de visions communes de leur patrimoine familial.

– enfin, les investisseurs veulent trouver des investissements de qualité et éviter les risques de greenwashing. Les clients qui identifient qu’ils veulent à la fois faire une différence et bénéficier de rendements financiers se demandent comment trouver de «bons» investissements durables. Compte tenu de notre connectivité avec notre banque d’investissement et nos réseaux mondiaux plus larges, nous découvrons des entreprises passionnantes avec des perspectives de croissance à long terme et un impact réel sur le monde.

Matérialité

Chaque entreprise a un impact sur le monde. En tant qu’investisseurs, nous souhaitons évaluer deux aspects clés de cet impact: le fonctionnement des entreprises et les biens et services qu’elles fournissent.

Pour se faire, nous devons d’abord évaluer les pratiques opérationnelles internes des entreprises. Sont-ils bien gérés et plus spécifiquement en termes de facteurs non financiers qui affecteront leur rentabilité et leur valorisation? Les données ESG fournissent des indicateurs sur ces aspects internes des pratiques environnementales, sociales et de gouvernance d’une entreprise.

Le fait que les entreprises, par exemple, utilisent efficacement les ressources naturelles ou aient de bonnes pratiques en matière de ressources humaines, ou une bonne gouvernance au sein du conseil d’administration, peut donner un aperçu de la façon dont l’entreprise fonctionne aujourd’hui et de sa rentabilité à l’avenir.

Surtout, ces facteurs ESG doivent être pris en compte par rapport à leur secteur spécifique. Certains facteurs sont plus importants, c’est-à-dire financièrement plus conséquents pour certaines industries que pour d’autres. Par exemple, une gestion efficace de l’eau est essentielle pour une entreprise de boissons, mais pas pour une compagnie d’assurance.

Dans le passé, ces facteurs étaient considérés comme assez statiques,mais la pandémie a démontré que l’importance relative des facteurs E, S et G spécifiques peut être amenée à changer. C’est ce qu’on appelle la «matérialité dynamique». Pour illustrer davantage ce point, avant l’année dernière, la santé et la sécurité des employés étaient une préoccupation centrale pour certains secteurs comme l’industrie, mais pas pour le commerce de détail ou des loisirs. Avec COVID, la façon dont une entreprise gère ses employés, et même la santé et la sécurité de ses clients est devenu un facteur important pour de nombreux autres secteurs, et donc un élément important pour les investisseurs.

Au-delà de cela, les investisseurs commencent également à envisager une double matérialité – évaluant ainsi l’impact de l’entreprise sur le monde mais également la manière dont les problèmes externes, tels que le changement climatique, affectent l’entreprise. Les entreprises sont de plus en plus tenues de divulguer et de rendre compte de leur impact environnemental et social sur les parties prenantes extérieures à leur entreprise. Les investisseurs se penchent donc sur les implications de l’impact des entreprises dans leur sélection d’investissements.

Cela met également en évidence le deuxième aspect de ce que nous considérons être l’impact des biens et services qu’une entreprise fournit sur le monde. Bien que les critères ESG se concentrent principalement sur les aspects internes de l’entreprise, ce n’est qu’une partie de l’équation. En sélectionnant des entreprises fournissant des solutions commerciales à certains de nos plus grands défis sociaux et environnementaux, nous aidons les investisseurs à accéder aux grands marchés en croissance et à voir que leur richesse permet de résoudre des problèmes qui comptent pour leur famille. De plus en plus d’investisseurs se demandent si «leur richesse aide à résoudre des problèmes mondiaux ou a en générer».

Notations

Les notations ESG fournissent un résumé succinct des pratiques d’exploitation d’une entreprise. Nous avons fondamentalement décidé de ne pas nous fier uniquement aux notations de tiers pour notre processus d’investissement. Au lieu de cela, parce que nos équipes d’investissement effectuent une analyse fondamentale “bottom-up”, elles souhaitent accéder aux données sous-jacentes pour éclairer leurs discussions et leurs décisions.

Pour couvrir un large éventail de problématiques, nous utilisons plusieurs fournisseurs tels que Sustainalytics, MSCI, Bloomberg ainsi que plusieurs fournisseurs de recherche en investissement, dont notre propre banque d’investissement.

De plus, les équipes ne souhaitent pas s’appuyer sur les différentes méthodologies utilisées par chaque fournisseur de données pour construire leurs notations. Par exemple, une entreprise, qui ne divulguerait pas toutes les informations ESG, pourrait obtenir un score moins élevé qu’une entreprise qui divulgue plus d’informations, même si sa performance réelle est meilleure. Bien que cela encourage les entreprises à être plus transparentes, si nous nous appuyions uniquement sur la notation, cela ne reflèterait pas la réalité des deux entreprises.

Scopes 1/2/3

En tant que groupe, Barclays a pour ambition de devenir une banque neutre en carbone d’ici 2050. Cela ne concerne pas seulement les émissions de nos propres opérations (Scope 1 et 2); mais également les émissions des clients que nous finançons (Scope 3). Cette plus grande ambition implique que nous nous engageons à aider nos clients à naviguer dans leurs propres transitions vers une économie plus sobre en carbone.

Au niveau du Groupe, nous avons ainsi développé notre propre méthodologie appelée BlueTrack ™ pour aider nos clients dans ce processus. Au sein de notre Banque Privée, les équipes d’investissement évaluent les risques liés à l’exposition au carbone et identifient les entreprises attractives qui apportent des solutions. Pour tout investissement, nous souhaitons que les clients réfléchissent plus activement au risque ou aux externalités qu’une entreprise génère.

ODD

Nous n’avons ni ciblé ni promu un objectif de développement durable (ODD) spécifique des Nations Unies pour nos investisseurs.

Les ODD sont un cadre d’organisation utile et très motivant. En revanche ils n’ont jamais été destinés à être un cadre d’investissement. Certains investissements peuvent toucher plusieurs ODD. Et pour certaines industries, il serait exagéré de dire que cela résoudra un ou plusieurs ODD.

Dans le secteur financier, ces ODD ont généralement été utilisés davantage pour rallier les capitaux que pour souligner en profondeur comment catalyser les capitaux adressés aux dix-sept défis fixés.

Chez tous nos clients, la dégradation du climat est considérée comme un facteur systémique et global. Sans aucun doute, pour nous, le climat est l’un des enjeux cruciaux pour les portefeuilles de nos clients et pour le monde. Nous mettons donc en évidence à la fois les risques et les opportunités pour eux.

Transfert de connaissances

L’idée centrale du développement durable est ” de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs”

Chaque famille a des intérêts et des passions différents, ce qui signifie que nous avons un rôle central à jouer pour les aider à trouver la meilleure approche d’investissement pour chacun d’eux, les éduquer sur les questions durables ou la manière de gérer la transition aux générations futures.

Nous essayons également d’être très réactifs lorsque les clients souhaitent faire évoluer leurs actifs avec une volonté de durabilité. Nous essayons de répondre à leurs demandes car ils doivent décider par eux-mêmes de ce que signifie un changement structurel dans leur allocation d’actifs et comment intégrer ce changement dans leurs priorités familiales et dans leur portefeuille.

Nous avons certainement vu l’élan vers l’investissement durable augmenter en raison de la crise COVID et de l’environnement économique actuel. Alors que nous parlons souvent de risques et d’opportunités, les investisseurs doivent réfléchir à la manière d’atténuer les risques dans leur portefeuille. Cela peut être réalisé, par exemple, en sélectionnant des entreprises de haute qualité d’un point de vue ESG, qui ont généralement bien performé récemment, ou en se concentrant sur des opportunités à plus long terme, qui peuvent les aider à supporter la volatilité à court terme et à trouver une croissance. .

Une vision à long terme est une valeur fondamentale pour de nombreux Family Offices et nous voyons les jeunes générations influencer toutes les autres générations pour qu’elles soient plus actives dans le développement durable. Ils sont ce que nous appelons en fait le «pont». Et comme les investisseurs réfléchissent davantage à plus long terme et sont plus conscients de la nouvelle génération et du transfert de richesse, nous constatons que la durabilité est une préoccupation profonde chez eux.

Article: Joana Foglia – Interview Gérald Mathieu – Head of Private Bank Europe, Switzerland and Monaco – and Damian Payiatakis – Head of Sustainable and Impact Investing, Barclays Private Bank.

Auteur de l’article : Wealth Monaco