Edmond de Rothschild

You’ll never walk alone

Wealth Monaco vous propose un extrait de la dernière d’investissement de Edmond de Rothschild Monaco, rédigée par son Chief Investment Officer, Sébastien Cavernes, qui développe dans son analyse trois tendances majeures, dont la dépense budgétaire des états, la décarbonisation et la digitalisation.

À l’origine d’une bulle financière, il y a toujours une belle histoire à laquelle un nombre grandissant d’investisseurs adhère. Cela porte les prix des actifs à des niveaux toujours plus élevés. Le crédit se développe et tous les ingrédients sont alors réunis. Toute bulle finit par éclater en entraînant de nombreux investisseurs trop endettés à la ruine.

Aux rabat-joie qui alertent sur le danger d’investir dans une entreprise valorisée à hauteur de 300 fois ses résultats, un nombre toujours plus grand d’acteurs répondent « cette fois, c’est différent ». Pour les avoir entendus à de nombreuses reprises par le passé, ces mots ont une résonnance particulière pour les opérateurs de marchés. Un avertissement annonciateur de la constitution d’une bulle financière. C’est le constat qu’il nous faut désormais faire sur de nombreuses entreprises liées aux deux thèmes évoqués plus haut.

Cependant, si une bulle est probablement en place sur les « pure players » de la digitalisation et de la décarbonisation, il n’en demeure pas moins que ces sujets seront au cœur de l’investissement de toutes les entreprises pour les nombreuses années à venir. Le graphique suivant met en exergue l’engouement incroyable des investisseurs pour les entreprises représentatives de l’énergie verte. Ces envolées de cours spectaculaires nous incitent avant tout à la prudence et à rester à l’écart de ces sociétés spécialisées pour l’année à venir.

La dette importe. Le sacrifice des principes au nom de l’urgence est un choix, mais cette décision a un prix et celui de la dette n’est jamais gratuit ni sans conséquence. La dette est le facteur aggravant de l’éclatement d’une bulle lorsqu’une baisse soudaine des prix se matérialise.

2020 aura été une année très particulière, qui aura vu un effondrement économique mondial. Dans ce tumulte, un clivage marqué s’est mis en place entre les gagnants et les perdants de la Covid. Ainsi, les entreprises liées à la digitalisation de l’économie et de l’économie verte ont réalisé des performances incroyables, alors que les secteurs plus traditionnels de la consommation, du tourisme ou du pétrole se sont effondrés.

Dans le même temps, les investisseurs ont pu assister à l’impuissance des obligations d’État à protéger des portefeuilles diversifiés. Pour amortir les chocs de marchés, l’or s’est révélé être l’instrument qu’il fallait choisir.

Projection de croissance de PIB – Ralentissement puis rebond rapide de l’économie

2021 sera l’année du rebond de l’économie. L’arrivée des vaccins contre la Covid est une étape fondamentale dans le retour à une économie normalisée, dans laquelle les populations et les marchandises circulent plus librement qu’en 2020.

Soutenue par des plans de relances budgétaires de très grande envergure (entre 5 % et 10 % du PIB) et des taux d’intérêt maintenus à des niveaux proches de 0 % (sur presque toutes les échéances de toutes les obligations de tous les pays développés), l’économie devrait enregistrer un très fort rebond. Les plans de relance s’orienteront vers la digitalisation et l’efficacité énergétique.

Les actifs risqués et en particulier les actions devraient être les grands gagnants du mouvement progressif de retour à la normale… à condition de savoir les sélectionner. En 2020, les marchés ont reconnu la crédibilité de ces thèmes en propulsant la valorisation boursière des « pure players » de l’énergie verte et de la digitalisation à des niveaux très élevés.

Pour 2021, nous estimons que c’est du côté des entreprises qui ont le plus à faire en la matière que les opportunités d’investissement sont les plus fortes (secteur de la construction, de l’industrie, de la 5G…).

Les valorisations excessives de certaines entreprises sont à la fois le thème principal de croissance de l’économie pour les années à venir et l’un des risques principaux pesant sur les marchés financiers. Personne ne sait quand une bulle éclatera et des valorisations excessives peuvent devenir plus déraisonnables un temps encore avant de dégonfler lentement ou brutalement. En 2000, le dégonflement de la bulle technologique s’était fait brutalement entraînant tout le marché dans son sillage. C’est pourtant durant cette période de dégonflement que les investisseurs ont redécouvert les vertus des valorisations raisonnables des secteurs les moins « glamour » de l’époque : les banques. Ces dernières ont par la suite réalisé des performances boursières record.

Les relances monétaires et budgétaires sont d’envergure et simultanées dans tous les pays développés. Il est donc fort à parier que les excès de ces derniers mois se poursuivent en 2021. Cependant, nous pensons qu’il est temps d’intégrer certaines sociétés de qualité, plus cycliques certes, et donc moins à la mode, mais qui bénéficieront du déploiement des plans de relance. 2020 aura été l’année où des divergences marquées sont apparues dans les parcours boursiers des leaders de la digitalisation et de l’économie verte et le reste du marché. Notre conviction est que 2021 verra une reconvergence des valorisations entre les gagnants et les perdants du virus à la faveur de ces derniers.

Par ailleurs, l’économie chinoise ressort plus forte encore de cette crise en étant la première à revenir à un niveau d’activité identique à celui de 2019. De grands groupes technologiques et de télémédecine ont pris un formidable essor et les taux d’intérêt du pays demeurent positifs. Le poids des titres chinois et asiatiques dans les portefeuilles est amené à considérablement s’accroître dans les années à venir. À ce titre, la stabilité et l’ouverture de la place de Hong Kong sur le monde sont un enjeu crucial non seulement pour la Chine, mais également pour les investisseurs de la planète.

Du côté obligataire, si les espérances de gains ont fondu comme neige au soleil à mesure que les taux d’intérêt convergeaient vers 0 %, l’environnement nous paraît toujours porteur pour le crédit aux entreprises et les obligations émergentes. Cette zone bénéficie de taux toujours positifs et devrait bénéficier des dépenses budgétaires des pays développés. Ces derniers devraient, par leurs commandes, envoyer une plus grande quantité de dollars dans les circuits internationaux. Ceci aura pour effet de détendre les primes de risque pesant sur certains pays et ainsi favoriser la hausse du prix des obligations.

Enfin, les risques inflationnistes pesant sur les prix de beaucoup de secteurs de l’économie couplés à un maintien de taux à 0 % font de l’or un véhicule particulièrement adapté à cet environnement.

Pour l’économie, en 2021, c’est précisément une stratégie basée sur l’intensité de la dépense publique qui va s’appliquer. Nous pensons qu’elle se révèlera efficace. Cependant, l’accroissement de la dette, les survalorisations boursières et l’inflation potentielle générée par les plans de relance font partie des risques potentiels de moyen terme que nous identifions.

Article: Sébastien Cavernes – Chief Investment Officer – Edmond de Rothschild Monaco

Avertissement legal :

Le présent document est non contractuel et vous est communiqué de façon confidentielle à des fins d’informations et ne peut être reproduit, transmis, communiqué ou utilisé, en totalité ou en partie, à toute autre personne. Il ne constitue ni une offre ou proposition d’investissement, ni une recommandation en vue de l’achat ou de la vente d’instruments financiers ou d’autres produits financiers ou de services bancaires, ni un quelconque engagement ou garantie de Edmond de Rothschild (Monaco) et ne saurait vous délier de la nécessité de former votre propre jugement, notamment en vérifiant personnellement auprès des sources qui pourraient être citées les informations fournies par Edmond de Rothschild (Monaco).

Il a été élaboré par Edmond de Rothschild (Monaco) avec le plus grand soin. Edmond de Rothschild (Monaco) ne fournit toutefois aucune garantie quant à l’exactitude et à l’exhaustivité des données chiffrées, commentaires, analyses et/ou des travaux de recherche figurant dans le présent document. Il reflète les opinions et les prévisions de Edmond de Rothschild (Monaco), compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées au moment de sa rédaction; celles-ci peuvent être modifiées à tout moment sans préavis.

De par leur nature, les informations prévisionnelles impliquent des risques inhérents et des incertitudes, générales et spécifiques, et il existe un risque que les prévisions, pronostics, projections et autres informations prévisionnelles ne se réaliseront pas. Ces informations prévisionnelles ne constituent, dans chaque cas, que l’un seulement des nombreux scénarii réalisables et ne doivent en aucun cas être considérées comme étant le scénario le plus vraisemblablement réalisable.

Tout placement comporte des risques, en particulier des risques de fluctuation des valeurs et des rendements. Les performances et les volatilités passées ne préjugent pas des performances et des volatilités futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles peuvent par ailleurs être affectées par une fluctuation des taux de change.

Il vous est en particulier recommandé d’examiner ces informations et de forger votre propre opinion indépendamment de Edmond de Rothschild (Monaco), le cas échéant avec l’aide de tous les conseils spécialisés dans les domaines abordés dans le présent document, sous l’angle de la compatibilité avec vos ressources personnelles et celui des conséquences juridiques, réglementaires, fiscales, etc.

Le présent document ne s’adresse pas aux personnes soumises à une législation leur interdisant l’accès à de telles informations du fait de leur nationalité ou de leur domicile.

Lorsque des informations communiquées dans le présent document ont été fournies par des tiers, tels que des prestataires spécialisés dans la fourniture de services financiers ou des marchés réglementés, Edmond de Rothschild (Monaco) n’assumera aucune responsabilité quant à leur qualité et leur exactitude. Ces informations ne sont données qu’à titre purement indicatif par Edmond de Rothschild (Monaco) et ne sauraient être interprétées comme une confirmation par Edmond de Rothschild (Monaco) ou comme reflétant une valeur financière exacte. En aucun cas, la responsabilité de Edmond de Rothschild (Monaco) ou d’une autre entité du Groupe Edmond de Rothschild ne saurait être engagée pour les pertes qui pourraient résulter de l’utilisation des informations contenues dans le présent document et données à titre informatif.

Auteur de l’article : Wealth Monaco